rapporteuses.com

Rapporteuses

Le Salon de la photo sera transféré de la Porte de Versailles à la Grande Halle de la Villette en octobre 2022 © Salon de la photo

Photographie : 175 ans de clichés célébrés à la Grande Halle de la Villette en octobre

Omniprésent dans nos vie grâce au téléphone portable, la photographie a transformé notre façon de voir le monde depuis son ancêtre le daguerréotype. Pour les passionnés d’images, le Salon de la Photo donne rendez-vous du 6 au 9 octobre prochains, à la Grande Halle de la Villette.

Le 19 août 1839, Arago présentait à l’Académie des sciences, le daguerréotype, du nom de son inventeur Louis Daguerre, qui avait mis au point un procédé photographique très inspiré par les recherches de Nicéphore Niépce, mort six ans plus tôt, et avec lequel il s’était associé. Depuis cette invention révolutionnaire, chaque minute dans le monde, des millions de photos sont prises, jusqu’à la saturation visuelle engendrée par les réseaux sociaux. Prendre des photos ou se photographier, est la trace que nous souhaitons laisser et qui fait l’histoire de nos vies. Pour celles et ceux qui en ont fait leur métier voire leur passion, le Salon de la Photo transféré de la porte de Versailles à la Grande Halle de la Villette, leur permet pendant quatre jours, de découvrir, et tester de nouveaux produits. Autre temps fort cette année, le Salon de la Photo permettra aux photographes qui n’ont pas pu exposer leurs œuvres en 2020 de montrer leur travail, et mettra à l’honneur les créations de Françoise Huguier, l’une des plus grandes photographes françaises.

Françoise Huguier, invitée de la Grande Exposition

La Grande Expo met à l’honneur la photographe Françoise Huguier © Françoise Huguier

Consacré à un ou plusieurs artistes photographes ou à une collection, la Grande Expo met en lumière à chaque édition une personnalité et ses créations. Cette exposition de plus de 200 œuvres est une occasion unique de découvrir ou revoir les principales œuvres d’un artiste autour d’un thème choisi. Cette année c’est le travail de la grande photographe Françoise Huguier qui sera mis à l’honneur. Ancienne photographe de mode de Libération où elle a exercé pendant une vingtaine d’années, Françoise Huguier a arpenté le monde et surtout l’Afrique, qu’elle relate dans un sublime ouvrage Sur les traces de l’Afrique fantôme paru aux éditions Maeght en 1990. Intitulée De femme à femmes, l’hommage est une sélection de photographies parfois inédites, qui célèbrent les 50 ans de carrière de cette artiste.  Après l’Exposition Secrètes qui s’est déroulée du 24 mars au 23 avril à la Galerie Art-Z, où Françoise Huguier a capturé des instants intimes de la vie des femmes du Mali et du Burkina Fasso, la Grande Expo sera l’occasion de voir et revoir des clichés parfois inédits. La photographe prolonge ainsi le lien qu’elle avait tissé avec ces femmes africaines : « En revisitant Secrètes, le travail que j’ai fait sur l’intimité des femmes au Burkina Faso et au Mali, j’ai eu envie d’aller plus loin, d’approfondir la recherche dans mes archives. Je me suis aperçu que les femmes apparaissaient dans tous mes reportages : à Saint-Pétersbourg dans les appartements communautaires, à Deauville dans les logements sociaux… en Sibérie polaire et au Japon, dans les bains… à Durban, en Afrique du Sud, dans les foyers de travailleurs.euses et dans les townships… En Corée du Sud… Dans la rue, lorsque je photographie des femmes ou des jeunes filles, c’est leur allure, leur élégance qui m’interpellent ».

Encourager et soutenir la profession

Les professionnels et les amateurs se donnent rendez-vous au Salon de la photo © Romain Devoise 

La crise sanitaire avait mis à mal leur profession et une pétition publiée en 2020 à l’initiative de l’Union des photographes professionnels (UPP) avait alerté le président de la République suite au plan pour la Culture du chef de l’Etat le 6 mai 2020. La pétition qui avait reçu le soutien de l’ADAGP, la Saif, la Scam, la FFPMI, l’ANI, le PAJ, le Clap (l’agence Modds, l’agence Myop, l’agence VU, le collectif Tendance floue, Signatures, maison de photographes), les Filles de la photo, Hans Lucas, l’agence Magnum Photos, Reporters sans frontières et plus de 700 photographes parmi lesquels Denis Allard, Yann Arthus-Bertrand, Jane Evelyn Atwood et Françoise Huguier. Le collectif réclamait entre autres le conditionnement de l’attribution des subventions (en particulier à l’édition et la presse, et l’accord de conditions fiscales avantageuses aux entreprises et aux particuliers qui souhaitent investir dans des images de photographes exerçant en France. Le Salon de la Photo qui ambitionne de devenir le plus grand Studio Photo jamais installé, permettra aux photographes qui n’ont pas pu exposer en 2020 en raison de l’annulation du salon de revenir tenter leur chance. Ces photographes parrainés par des représentants de la presse recevront deux prix, l’un décerné par le public, l’autre par la presse. Les lauréats seront choisis parmi douze photographes professionnels émergents, parrainés chacun par un média.

A noter que depuis 2007, le Salon de la Photo propose aux photographes tous les produits et services leur permettant de pratiquer leur passion ou leur métier, en leur permettant de s’équiper en matériel de photographie et de vidéo. Les professionnels et les amateurs pourront ainsi découvrir les dernières innovations technologiques, de la prise de vue à l’impression en passant par le stockage, la retouche numérique, le montage vidéo, les démonstrations, les ateliers pratiques, les stages et les projections-débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vues : 185