rapporteuses.com

Rapporteuses

Bal masqué de la Reine des Forains Enola Lebrun

Le 5 août 2021, une assemblée d’environ 150 à 200 personnes se pressait à l’invitation de Mr Eddy Danion, le parrain de la « Reine des Loges Enola Lebrun », et de son épouse Laure, au bal masqué chez notre ami Gus.

Enola Lebrun, magnifique dans son fourreau gris-argent, faisait penser à Marylin Monroe, et accueillait avec sa gentillesse légendaire ses amis forains.

Toutes les personnes présentes étaient masquées, et surtout toutes les femmes étaient sublimes d’élégance et de raffinement, toutes plus belles les unes que les autres, et il fallait une fine connaisseuse pour reconnaitre qui était qui !

La variété, et la qualité des masques ont soufflées un vent de bonne humeur et de chaleur humaine exceptionnelle.

Enola, magnifique de gentillesse et de charme était aux anges, et nous a honoré en dévoilant ses talents de danseuse hors pair, entrainant avec son fou rire communicatif, ses copines foraines.

Le cadre en bois doré ou chacune, chacun venait s’immortaliser avec qui un couple, qui un groupe, qui un papa et son fils, une géniale idée qui était une des attractions de la soirée. Ajouté à cela le buffet pantagruélique, si bien achalandé, que c’était un réel plaisir de goûter à toutes ces douceurs, sans penser à un quelquonque régime.

Mr Michel Couplan, le sympathique commissaire de la Fête des Loges était lui aussi aux anges en posant pour la postérité avec la Reine Enola. Même masqué, personne ne boudait son plaisir lors de ce moment d’amusement unique.

La Reine de la Fête des Loges a reçu en cadeau une enveloppe, où était réunis les dons que ses amis forains ont réunis, pour constituer un apport en vue de s’offrir une petite automobile.

Si dans ma vie, j’ai assisté à une foultitude de fêtes, aussi bien en France qu’à l’étranger, avec « l’élite de l’élite », les « gueux », les nantis ou les gens normaux, c’est la première fois de ma vie que j’ai ressenti une telle sérénité, et un si grand amour dans les échanges humains lors de ce bal.

L’ambiance, la musique des Disc-Jockeys, le buffet, les boissons qui étaient le vecteur de cette bonne humeur, peut-être était-ce la quiétude de la Forêt de Saint Germain en Laye, ou tout simplement la joie de vivre si forte chez nos amis de la Fête des Loges.

Cela reste un souvenir mémorable pour nous tous, et nous allons continuer d’aimer la Fête, quoiqu’il arrive, surtout en cette période de tangage imprévue, la vie est devant nous, et nous irons avec bonheur, vers un avenir radieux.

Vues : 3