rapporteuses.com

Rapporteuses

Adieu l’ami Bebel

Sans rien dire, sans larmes, sans regrets, tu viens de mettre les « adjas » … Rideau, circulez ya rien à voir ! Je me casse, je me barre, et tu as eu raison. Tu es parti rejoindre Gabin et Le Singe en hivers, tu es parti rejoindre ton amour de fille Patricia, tu es parti rejoindre tous tes potes. Tu es parti, et déjà tu nous manques… Nous ne nous retrouverons plus au « Bar des théâtres », nous ne nous retrouverons plus à Rolland Garros dans la Loge d’honneur, où tu étais Le Magnifique, Le Flamboyant, Le Fou, Le Flic, Le Voyou, L’Homme de Rio, Le Marginal, L’As des as, Le Guignolo, L’Alpageur, Le singe en hiver, Le Voleur, Le Solitaire, L’Animal, Cartouche, L’Héritier, Le Doulos, Le Prêtre, L’Incorrigible, Stavisky, Le Docteur Popaul. Tu étais tous les rôles à la fois, mais toujours avec une extrême gentillesse, un amour intense de la vie. 

Notre première rencontre avait lieu au « Danieli » à Venise, tu allais tel un ange traverser les aires de la Cité des Doges, et je te regardais plein d’admiration et d’envie. C’est peut-être là, en te voyant faire cette cascade phénoménale, l’idée et le désir de venir comédien m’ont effleuré. Merci Jean-Paul pour toutes les joies et le grand bonheur que tu m’as donné ainsi qu’à tant d’autres, en nous faisant les complices de tes exploits, de tes aventures, de tes amours, et de ton incommensurable talent. 

Tu es parti, mais toujours tu resteras parmi nous, avec tes films, tes répliques culte, et ton indéfectible amitié avec tous tes admirateurs. 

Merci mon Jean-Paul, tu es parti mais définitivement tu restes avec nous.

Vues : 25