rapporteuses.com

Rapporteuses

Dolce & Gabbana Jean-Ralph Adiba

Les vendanges de l’Avenue Montaigne 2021

Si les vendanges de l’avenue Montaigne ont bien eu lieu cette année le 09 septembre, hélas, la pandémie et les grands travaux en cours des grandes marques, ont peu ou prou amoindrie les fastes, de ce rendez-vous annuel, qui n’avait aucun rapport avec le prestige des manifestations précédentes.

Cette année, les invitations du comité Montaigne ainsi que les grandes maisons présentes, ne suffisaient pas. Le graal, ce QR code obligatoire, était bien plus demandé que l’invitation elle-même, d’où une tristesse générale, que dame pluie n’a pu atténuée bien au contraire. Les restrictions aidantes, toutes les boutiques ont bien vite baissé leurs rideaux inopinément. 

Heureusement dans ce défilé de grandes marques, une récalcitrante s’est fait remarquer, par son éclat, par son charisme, par sa boutique, je devrai dire plutôt par son palais, la boutique, la nouvelle et somptueuse de Dolce Gabbana. 

Après trois ans de travaux titanesques et grandioses il ne suffisait pas d’une baguette magique pour transformer une boutique certes très élégante, en un véritable palais des milles et une nuit, mais bien d’un travail tout en raffinement avec une équipe de spécialistes de l’art venue spécialement d’Italie pour créer : La Boutique. 

L’accueil plus que chaleureux et courtois de Linda la directrice, m’a tellement charmé, que j’ai immédiatement su que nos amis italiens savaient recevoir leur hôte ami ou étranger, avec une verve, une simplicité et une gentilles que vous quittez ce palais avec regret en vous promettant de revenir très vite. Ce que bien entendu je vais m’empresser de faire étant séduit par la nouvelle collection de soulier de sport, non pas pour moi, mais pour mes deux teenagers d’enfant qui adorent non seulement le design de la marque, mais aussi la créativité et le bon goût des collections. 

La pandémie loin derrière nous j’espère, que l’an prochain non pas à Jérusalem, mais à Montaigne, de nouveau les stands retrouveront leur flamboyance, leur abondance, et leur accueil qui hélas cette année a fait défaut, la faute à ce vilain et coquin virus.

Rendez-vous donc l’an prochain dans une avenue Montaigne plus belle et plus accueillante encore. 

Vues : 14