rapporteuses.com

Rapporteuses

Avatar, la voie de l’eau, de James Cameron, en salle le 14 décembre 2022 © Walt Disney Company

Avatar 2 : la voie de l’eau qui relie tout

Reporté à maintes reprises, Avatar, la voie de l’eau, la suite très attendue du long-métrage de James Cameron sorti en 2009, arrive dans les salles le 14 décembre prochain. Entre défi technologique et plaidoyer pour la Planète, un film culte qui passe de la 3D, au Métavers.

13 ans que les fans attendent ce moment : Avatar, la voie de l’eau est le premier film réalisé par James Cameron depuis Avatar, film le plus rentable de tous les temps avec 2,92 milliards de dollars au box-office et neuf nominations aux Oscars, dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur. Cette suite qui a coûté 350 millions de dollars, devrait être suivie de trois autres épisodes de cette saga, pour un investissement de plus d’un milliard pour Disney. Un engagement prévu jusqu’en 2028, et dont le deuxième opus amerri mercredi 14 décembre. Une sortie test et à haut risque pour le réalisateur et la franchise, qui en cas d’échec du numéro deux, comme son titre l’indique, prendra définitivement l’eau.

La famille au cœur de l’intrigue

Zoe Saldana “Neytiri” et “Jake Sully” Sam Worthington © Walt Disney Company

Avatar, la voie de l’eau se déroule dix ans après le premier volet et raconte l’histoire des membres de la famille Sully, Jake, Neytiri et leurs enfants. Interprété par Sam Worthington et Zoe Saldana le thème est cette fois-ci celui du clan confronté à des épreuves, et les choix qu’il vont devoir faire pour rester en vie. James Cameron choisi dans ce deuxième volet le point de vue des parents et celui des enfants, notamment celui des adolescents, qui doivent forger leur identité et leur place dans la vie. Que faire pour garder sa famille unie ? On découvre en effet que Jake et Neytiri sont forcés de quitter leur foyer, et explorent les différentes régions de ce monde virtuel appelé Pandora, en passant notamment un certain moment sur l’eau, autour de l’eau et dans l’eau. Dans une interview qu’il a accordée à France Infos le réalisateur déclare à ce sujet : « je voulais exprimer dans La Voie de l’eau, la famille, les rapports humains, l’environnement, l’expérience humaine sur la planète Terre en général ». Dans cet allégorie le message est aussi celui des valeurs humaines.  « Je ne veux transmettre aucune valeur politique, je hais la politique, je veux communiquer sur le plan émotionnel ou spirituel » explique le réalisateur. En revanche il insiste sur le message écologique fort dans Avatar, avec les Na’vis (les habitants de Pandora). « Le premier film volet avait indubitablement cet angle et j’ai continué dans ce sens avec La Voie de l’eau, car c’est très important à mes yeux » ajoute-t ’il.

Prouesses techniques et effets spéciaux garantis

Les prouesses techniques et les effets spéciaux sur l’eau ont nécessité des heures de tournage © Walt Disney Company

Toutes les scènes du film ont nécessité l’emploie de plusieurs acteurs qui ont dû apprendre à plonger en apnée pour répondre au niveau de réalisme et d’exigence de Cameron. Car l’autre défi était technique, et consistait à filmer les personnages sous l’eau en performance capture (système qui permet de restituer sur ordinateur les mouvements et les expressions des acteurs afin de réaliser des images de synthèse, NDLR). Sigourney Weaver, Kate Winslet et les enfants Navi’s ont dû s’entraîner à Hawaï pendant des mois pour apprendre à nager en apnée, et travailler leurs mouvements sous l’eau. Sur le plateau de tournage, une piscine géante de deux millions de litres d’eau avec des vagues et des courants a été construite. Les prises de vue sous-marines ont été réalisées selon la technologie de capture de mouvement en 3D, la CGI (Computer Generated Imagery) et par une caméra virtuelle développée par James Cameron, une sorte de volant au centre duquel se trouvent un petit moniteur et les différents réglages (zoom, focale, mouvements de la caméra, steadycam, etc.).

Depuis sa sortie Outre-Atlantique, les critiques sont plutôt bonnes et encourageantes pour le réalisateur. Certains qualifiant le film de “chef-d’œuvre visuel” en raison de son utilisation des effets spéciaux. Sur Twitter la productrice Perri Nemiroff a qualifié Avatar : la voie de l’eau de “plutôt incroyable“, soulignant la direction de Cameron et son utilisation impressionnante des effets visuels. “Je savais que James Cameron mettrait la barre très haute avec les effets, mais là ils sont époustouflants » avoue-t-elle. Selon un communiqué de presse américain, The Way of Water est “le premier film à présenter une fréquence d’images cinématographique élevée alimentée par la technologie TrueCut Motion“. Une prouesse technique donc avec des effets spéciaux et une bande-son particulièrement soigné interprétée par le chanteur canadien The Weeknd. Visuellement, Avatar doit aussi beaucoup au travail de l’illustrateur Roger Dean (créateur des pochettes de disques du groupe Yes. Le film qui dure environ 3 heures devrait avoir ces fans comme ses détracteurs. Il faudra attendre les autres sorties mondiales et les recettes récoltées pour ce deuxième volet. « Tout est prêt, assure James Cameron pour la suite prévue jusqu’en 2028, il faut attendre de voir si La Voie de l’eau aura du succès pour pouvoir continuer ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vues : 50