rapporteuses.com

Rapporteuses

La danse de la fête des morts Série Collection de danses anciennes Utagawa Hiroshige (1797-1858). Vers 1842-1846, éditeur Ibaya Kyūbei © Fundacja Jerzego Leskowicza

Hiroshige et l’éventail au Musée Guimet

Le musée Guimet présente pour la première fois en France et jusqu’au 29 mai, un ensemble unique d’estampes d’Utagawa Hiroshige destinées à orner des éventails, les plus rares et les plus élaborées de l’œuvre de l’artiste, l’un des derniers grands imagiers du Japon de l’époque d’Edo.

Utagawa Hiroshige (1797-1858) est l’un des artistes les plus célèbres de l’estampe japonaise, également connu sous le nom d’ukiyo-e. Il est connu pour ses paysages pittoresques, souvent avec des représentations de voyageurs en train de faire des activités quotidiennes. L’éventail est une partie intégrée de la culture japonaise, à la fois comme objet de beauté et d’utilité pratique. Hiroshige réalisa plus de six cent cinquante estampes destinées à orner cet accessoire du quotidien. L’exposition présentée au 2ème étage du musée Guimet invite à découvrir la grande créativité graphique ainsi que les thèmes de prédilection de l’artiste, à travers une sélection de quelque quatre-vingt-dix œuvres, parmi les plus belles de la Collection Georges Leskowicz, la plus importante collection privée de feuilles d’éventails de Hiroshige.

Les 53 Stations du Tōkaidō et Les 100 Vues d’Edo

La rivière Takino-gawa. Série Tournée des cascades d’Ōji dans la capitale de l’Est © Fundacja Jerzego Leskowicza

Hiroshige a créé de nombreuses séries d’estampes, dont les plus célèbres sont probablement Les 53 Stations du Tōkaidō et Les 100 Vues d’Edo. Né dans la ville d’Edo (aujourd’hui Tokyo), Hiroshige a commencé sa carrière en tant qu’apprenti dans un atelier d’estampes, mais a rapidement établi sa propre réputation. L’artiste japonais a travaillé avec plusieurs éditeurs au cours de sa vie, produit des estampes pour un large public, cependant, c’est sa série Les 53 Stations du Tōkaidō, créée en collaboration avec l’éditeur Tsutaya Kichizō, qui a catapulté Hiroshige à la renommée nationale. Les 53 Stations du Tōkaidō représente les différentes étapes le long de la route Tōkaidō dépendant d’Edo à Kyoto, et a été créé en réponse à une demande croissante pour des représentations de voyages et de tourisme. La série comprend 55 estampes, chacune représentant une station sur la route, ainsi que deux estampes de départ et d’arrivée. Chaque estampe capture une scène pittoresque de la vie quotidienne le long de la route, allant des paysages naturels aux bâtiments et aux activités des voyageurs. Hiroshige a également créé la série Les 100 Vues d’Edo, qui représente des scènes de la ville d’Edo (Tokyo) au cours des quatre saisons. Cette série est considérée comme l’une des plus grandes réalisations de Hiroshige, elle démontre sa maîtrise de la représentation des paysages urbains et des environnements naturels. En plus de ses estampes de paysages, Hiroshige laisse en héritage des estampes de fleurs et d’oiseaux, ainsi que des portraits de beautés féminines, le style du maître se caractérisant par des couleurs vives, des lignes nettes et des motifs répétitifs.

Les éventails de Hiroshige, scènes de la vie quotidienne

Utagawa Hiroshige (1797-1858). Vers 1849-1852, éditeur Kakutsuji (Iseya Ichiemon) © Fundacja Jerzego Leskowicza

Ces éventails ont pour la plupart malheureusement disparu. Les estampes parvenues au musée Guimet, non découpées et dans leur premier tirage, sont celles qui ne furent jamais montées sur leur armature, préservées par les éditeurs d’estampes ou les collectionneurs. Beaucoup de ces œuvres sont aujourd’hui uniques ou conservées en de très rares exemplaires de par le monde. Les éventails de Hiroshige sont caractérisés par une esthétique simple et élégante, avec des motifs floraux et des paysages délicatement dessinés. ce dernier a utilisé une variété de techniques pour orner les éventails, notamment la peinture à la main, la gravure sur bois et l’impression. Les couleurs vives et les détails précis sont les marques de fabrique de son travail. Les éventails de Hiroshige représentent souvent des scènes de la vie quotidienne, comme des voyageurs se reposant sous un arbre ou des pêcheurs attrapant des poissons dans une rivière, et ses paysages , des montagnes, des rivières et des champs verdoyants représentés de manière à créer une atmosphère paisible et sereine. L’artiste japonais a  utilisé des motifs floraux et animaux, tels que des cerisiers en fleurs, des grues et des oiseaux chanteurs, des motifs floraux particulièrement appréciés pour leur beauté et leur délicatesse, avec des pétales de fleurs détaillés et des couleurs vives. Les éventails de Hiroshige ont été produits en collaboration avec des fabricants d’éventails japonais, qui ont travaillé avec l’artiste pour créer des designs exclusifs. Ces éventails ont été largement exportés en Europe et aux États-Unis, où ils ont été appréciés pour leur beauté et leur exotisme. Malgré le nombre relativement limité d’éventails créés par Hiroshige, ils sont considérés comme des objets d’art précieux et sont hautement collectables. Ceux-ci continuent d’inspirer les artistes et les collectionneurs à travers le monde, témoignant de l’importance de l’éventail dans la culture japonaise et de la créativité de cet artiste exceptionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Views: 34