rapporteuses.com

Rapporteuses

Affiche de la journée mondiale du livre 2022 © UNESCO

Littérature : une Journée mondiale du livre et du droit d’auteur pour rappeler l’importance de la lecture

Le 23 avril c’est la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, une date choisie par l’UNESCO en hommage à Cervantes, Shakespeare et Garcilaso de la Vega tous les trois décédés un 23 avril. Un symbole dans le calendrier de la littérature universelle, qui permet d’encourager la lecture.

L’idée de célébrer le livre, vient d’une tradition originaire de la Catalogne en Espagne. Le jour des amoureux, l’équivalent de notre Saint-Valentin, les amoureux offrent à leur âme sœur une rose, et un livre. Depuis la pandémie, les livres ont permis à de nombreuses personnes d’échapper à leur quotidien en lisant, et selon l’UNESCO, dans certains pays, le nombre de livres lus a doublé.

Les Français et la lecture

Résultat de l’enquête 2020 de l’Ipsos © CNL

Le dernier baromètre “les Français et la lecture” de l’institut Ipsos pour le Centre national du livre révèle que 86% des Français ont lu un livre ou plus en 2020, une baisse de 6 points par rapport à 2019. Cette étude permet de mesurer les pratiques des Français en termes de lecture et de comprendre leurs perceptions, et les raisons de leurs éventuels désengagement ou attachement à la lecture. L’enquête révèle que 91% de la catégorie des 15-24 ans ont lu au moins un genre littéraire. Une autre enquête plus récente, sur les jeunes français et la lecture publié en 2022 toujours par le CNL (centre national du livre) atteste que lorsqu’ils lisent pour leurs loisirs, les jeunes privilégient la BD et le roman. Chez les 7-19 ans, les bandes dessinées dépassent désormais les romans, et sur cette tranche d’âge, les BD, les mangas et les comics sont largement en tête. Le pass culture a notamment contribué à l’achat de mangas chez les jeunes. (Lire notre article de Paw Terren). Le résumé de l’histoire, la couverture, l’envie de suivre un héros ou un personnage sont les premiers critères de choix d’un livre, tout comme les conseils. Cette journée trouve son importance car toutes les enquêtes sont formelles, les jeunes lisent moins, alors qu’il est prouvé que la lecture contribue à leur éducation et leur permet de retenir plus facilement les règles de grammaire et l’orthographe des mots. Le premier frein à la lecture pour les Français serait un manque d’intérêt, tandis que les lecteurs déplorent un manque de temps.

Les écrans étant omniprésents dans leur vie, plus du tiers des jeunes, affirme avoir lu davantage pendant les confinements, ils ont surtout nombreux à regarder des séries, utilisé leurs smartphones et joué aux jeux vidéo. Les Français sont encore nombreux à lire, même si l’année 2020 est marquée par une baisse globale de la lecture, en raison de la pandémie avec la fermeture des librairies, des rayons livres et des bibliothèques.

La lecture sur les autres continents

Thobela Boyoyo 6 ans lecteur le plus avancé de sa classe © Unicef Afrique du Sud

En Afrique subsaharienne, lire est pratiquement un luxe. La tradition orale est le propre de l’Afrique, bien que certaines cultures africaines, égyptienne et éthiopienne, en autres, ont compris très tôt l’importance de laisser par écrits ou avec des graphiques, un héritage, une histoire, une culture, ou encore des valeurs en relatant les faits marquants de leur société. Les ancêtres du livre tels le papyrus, les tissus, les peaux d’animaux, voire les murs et les grottes, ont permis cette transmission. Malheureusement sur le continent beaucoup de jeunes sortent du système éducatif sans vraiment savoir bien lire et écrire et les filles sont les plus impactées, alors que l’école joue un rôle fondamental pour sortir de la pauvreté.

A l’inverse le continent asiatique est celui où on lit le plus au monde. Selon un classement du World Culture Index, les plus gros lecteurs de la planète seraient les Indiens : ils auraient consacré plus de 10 heures par semaine à la lecture. Viennent ensuite d’autres pays asiatiques : la Thaïlande, la Chine et les Philippines. Selon une enquête nationale sur la lecture publiée le 23 avril 2021, les adultes et les enfants chinois ont lu plus de livres en 2020 qu’en 2019, à la fois sur papier et au format numérique. L’exemple le plus étonnant nous vient des Etats-Unis, et le journaliste américain Caleb Crain s’était posé la question pour le New Yorker en 2007 :  Pourquoi ne lisons-nous pas ? L’institut Gallup nous apprend plusieurs année après dans une enquête que l’on peut lire sur son site publiée en janvier 2022, que les Américains ont lu, en moyenne, 12,6 livres en 2021. Soit trois livres de moins qu’en 2016.

Cette journée mondiale du livre va donc nous rappeler l’importance de la lecture, car ne l’oublions pas, dans les livres se cachent des trésors, qui peuvent nous aider tout au long de notre vie.

Vues : 25