rapporteuses.com

Rapporteuses

Gaspard Ulliel

Gaspard Ulliel © JULIEN VALLON

Mort de Gaspard Ulliel : Juste la fin du monde !

Le monde du cinéma est  sous le choc ! César du meilleur acteur en 2017 pour son rôle dans Juste la fin du monde de Xavier Dolan, Gaspard Ulliel vient de décéder des suites d’un accident de ski le 19 janvier à l’âge de 37 ans. Sa carrière aura été aussi fulgurante que flamboyante.

Acteur félin avec un physique hors norme, il avait le regard Bleu de Chanel, c’est sur une piste bleue qu’il sera fauché en pleine gloire. Acteur charismatique, magnétique, il avait l’intelligence et le talent dans le choix de ses rôles.

Deux nominations et un enfin César

Gaspard Ulliel © AFP

Révélé par Le Pacte des loups en 2001 de Christophe Gans, c’est grâce à Michel Blanc que Gaspard Ulliel obtient son premier rôle important en 2002 dans Embrassez qui vous voudrez où il interprète le fils de Karin Viard au côté de Jacques Dutronc, Carole Bouquet, et Charlotte Rampling. Rôle qui lui vaudra une première nomination au César. Avec ce physique extraordinaire, Gaspard Ulliel savait jouer en sobriété, des rôles comme Saint Laurent de Bertrand Bonello ou Hannibal Lecter. Son visage était un des plus connus rendu encore plus célèbre par la publicité de Chanel réalisée par Martin Scorsese. Le public français l’avait découvert alors qu’il était encore collégien dans le téléfilm Une femme en blanc. Avec sa performance dans Les Egarés en 2003 d’André Téchiné, il obtient une deuxième nomination au César. Les années qui suivent sont d’une ascension fulgurante, marquée par deux César celui du meilleur espoir masculin reçu en 2005 pour Un long dimanche de fiançailles avec Marion Cotillard, réalisé par Jean-Pierre Jeunet, et un autre en 2017 pour Juste la fin du monde de Xavier Dolan. Adapté de la pièce de Jean-Luc Lagarce, le film raconte le retour du fils prodigue dans sa famille, un écrivain à succès qui revient après des années d’absence incapable d’avouer à celle-ci qu’il est mourant. Il y retrouve Marion Cotillard, et dans le rôle de sa mère Nathalie Baye, et un Vincent Cassel aux abois dans celui du frère.

Magnétique dans Hannibal Lecter

Gaspard Ulliel se démarquait surtout par la cicatrice qu’il arborait sur sa joue gauche comme une fossette, et qui loin de le défigurer lui donnait de la profondeur et du magnétisme à l’image d’un Joffrey de Peyrac dans Angélique Marquise des anges ou d’un Albator le Corsair de l’espace. Et c’est cette cicatrice conséquence de l’attaque d’un coup de griffe d’un doberman quand il avait six ans, qui attire probablement les producteurs de Hannibal Lecter : Les Origines du mal en 2007. Cette suite évoque la jeunesse du célèbre cannibale, joué par Anthony Hopkins autre acteur charismatique, dans les deux premiers films de la franchise.

Avec Un barrage contre le Pacifique en 2009 de Rithy Panh, où il donne la réplique à Isabelle Huppert, puis au côté de Jean Reno la même année dans le film d’action Le Premier Cercle, il revient à un cinéma plus confidentiel. Ce premier cercle l’histoire du clan Malakian, avec à sa tête, un truand aussi virtuose que violent, Milo Malakian ne connaîtra pas le succès attendu, mais qu’importe.

Gaspard Ulliel avait fait ses débuts dans une agence de mannequins quand il était adolescent, participait régulièrement à des défilés de la Fashion Week de Paris, et était l’ambassadeur parfum “Bleu” de Chanel dans une publicité tournée par Martin Scorsese à New York. Il a aussi participé à la promotion des sacs Longchamp au côté de Kate Moss.

Gaspard Ulliel entre dans la légende des acteurs disparus en pleine gloire, beaux, jeunes, comme Gérard Philippe lui aussi à 37 ans, et James Dean.

Vues : 144