rapporteuses.com

Rapporteuses

Thor : Love and Thunder en salle  mercredi 13 juillet © Disney/Marvel Studios

Thor : Love and Thunder, le dieu du tonnerre a encore foudroyé les salles

Le quatrième volet des aventures du dieu nordique Thor, interprété par Chris Hemsworth, avec aux manettes Taika Waititi, sort en salle ce mercredi 13 juillet, et bat déjà des records d’entrées. Des fans français ont eu le privilège d’assister à l’avant-première dans la commune de Tonnerre.

La foudre s’est abattue sur la petite commune de Tonnerre dans l’Yonne jeudi 7 juillet 2022 pour une avant-première française et insolite à Tonnerre où 141 personnes à l’initiative de Marvel et Disney France, ont eu la chance d’assister à une séance exceptionnelle de Thor : Love and Thunder, de Marvel Cinematic Universe (MCU). Un endroit qui n’est pas choisi au hasard, puisque le nom de la commune est directement lié aux pouvoirs du dieu asgardien de Marvel.

Le héros au marteau déchaîne toujours de l’empathie

Thor : Love and Thunder © Disney/Marvel Studios

Sacré coup de projecteur pour cette petite commune de moins de 5 000 habitants de la région de Bourgogne-Franche-Comté, qui avait trouvé un moyen astucieux pour sélectionner les heureux gagnants. Pour être invité à la projection il fallait déposer un bulletin dans l’urne du Cinéma-Théâtre de la ville avant le 3 juillet, et être sélectionné par tirage au sort. C’est ainsi que 26 invités, ont pu venir accompagnés de la personne de leur choix, assister à cette avant-première mondiale au cinéma-théâtre de Tonnerre, six jours avant sa sortie nationale en France et avec trente minutes d’avance sur le Grand Rex à Paris. A noter que ce n’est pas la première fois que Marvel et Disney France propose ce genre de stratégies marketing. En effet lors de la sortie du film Ant-Man, une avant-première avait également eu lieu dans la ville de Fourmies, située dans les Hauts de France. Sorti aux Etats-Unis, le 8 juillet dernier, Thor : Love and Thunder était très attendu des fans, après les trois premiers volets de la saga, et surtout depuis les événements d’Avengers : Endgame. Dans le dernier block buster des studios Marvel réalisé une nouvelle fois par Taika Waititi (Thor : Ragnarok), le film permet de retrouver le dieu du tonnerre là où on l’avait laissé. Ventripotent et en pleine introspection, Thor se retrouve confronté à Gorr, interprété par Christian Bale que l’on a pu voir autrefois dans la peau de Batman. Ce dernier s’est donné pour mission d’exterminer tous les dieux, dont Zeus, incarné par Russell Crowe. Dans ce quatrième volet, Thor retrouve également son ex-fiancé Jane Foster, jouée par Natalie Portman. Son fidèle marteau en main, le dieu du tonnerre se lance « dans une aventure cosmique éprouvante pour tenter de cerner les causes de l’acharnement de Gorr, le Boucher des dieux et l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard ».

Des fans mitigés, malgré un démarrage foudroyant

Natalie Portman ( Jane Foster) et Chris Hemsworth ( Thor) à l’affiche de Thor : Love and Thunder © Disney/Marvel Studios

Selon la chaine CNN Business, les premiers spectateurs à se précipiter dans les multiplexes sont ressorties plutôt mitigées de leur séance. Depuis Avengers : Endgame, les critique ne sont pas allées avec le dos de la cuillère, les réseaux sociaux mettant en cause la qualité globale des films Marvel, jugés en dents de scie. Pourtant le week-end dernier, le justicier nordique a déjà engrangé 302 millions de dollars de recettes au box-office mondial, dont 143 millions rien qu’aux Etats-Unis. Les prévisions des studios tablaient sur un étiage autour de 150 millions, mais il faut reconnaitre que les recettes de Thor : Love and Thunder reste supérieure à celle de Thor : Ragnarok en 2017 (122 millions). Il n’y a pas photo : le dieu du tonnerre a encore foudroyé les salles. Les fans n’ont pas été sensibles en revanche pour certains, au retour de Jane Foster (Natalie Portman) dans la vie du dieu du tonnerre, huit ans après leur séparation. Atteinte d’un cancer, la scientifique s’envole dans la nouvelle saga pour New Asgard, et va devoir se transformer en « Mighty Thor », une Thor au féminin, pour guérir. Le réalisateur Taika Waititi tout en assumant le ton décalé et humoristiques parfois de ce nouvel opus, surtout la scène où on voit les fesses de Thor, saupoudre son film de titres de Guns N’ Roses pour tenir le spectateur en haleine. « Il n’y a pas plus cool que ce groupe, confie-t-il. Comme Thor est basiquement une rock star, il lui fallait une musique de rock star ». Le film qui sera interdit aux moins de 13 ans, en raison de la nudité partielle de Chris Hemsworth, et qui écrase déjà la concurrence d’un coup de marteau avec ses 143 millions de dollars de recettes, va à n’en pas douter attirer de nombreux spectateurs français qui iront se réfugier dans les salles climatisées, la météo ayant prévu des températures avoisinant les 40 degrés. Fera-t-il mieux que le précédent volet Thor : Ragnarok qui avait atteint au box-office mondial un montant historique de plus de 854 millions de dollars de recettes ? Tonnerre de Zeus affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vues : 36