rapporteuses.com

Rapporteuses

Le joueur du PSG Idrissa Gueye © Icon Sport

Football : faut-il sanctionner Idrissa Gueye pour son refus de porter le maillot LGBT ?

Comme l’an dernier, le milieu de terrain parisien Idrissa Gueye a refusé de jouer samedi 14 mai avec un maillot arc-en-ciel contre Montpellier. Un refus qui embarrasse son club et suscite des réactions.

Chaque année, la Ligue de football professionnel se mobilise dans le cadre de la journée mondiale contre l’homophobie qui a lieu le 17 mai. Pour la deuxième saison consécutive, les clubs sont donc invités à floquer les maillots de leurs joueurs de numéros en arc-en-ciel, reprenant les couleurs de l’étendard du mouvement LGBT +.

L’esquive ou botter en touche

Coup d’envoi d’une campagne de mobilisation contre l’homophobie dans le football © Panamboyz & Girlz United 

Selon les informations de France Bleu Paris, Idrissa Gana Gueye a refusé d’être aligné sur la feuille de match, expliquant ressentir un état de fatigue important, dû à l’organisation d’un gala de charité pendant la semaine. L’entraineur Mauricio Pochettino, que les journalistes ont interrogé sur cette absence, a évoqué “une raison personnelle” du joueur laissant planer le mystère. La fatigue et la raison personnelle aurait pu se justifier sauf que c’est la deuxième fois que Gana Gueye botte en touche pour reprendre une expression sportive. L’an dernier, le milieu de terrain parisien avait prétexté une gastro-entérite, pour ne pas porter le maillot arc-en-ciel. Jusqu’à présent le PSG n’a pas jugé bon de sanctionner son joueur, qui participe à une tournée promotionnelle au Qatar avec son club. Mais ce refus provoque des réactions de toutes parts, jusqu’à l’ancienne candidate à l’élection présidentielle et présidente de la Région Ile-de-France, Valérie Pécresse, qui réclame des sanctions. Interrogé, par Eurosport FC, Bertrand Lambert, président des Panam Boys, a déploré l’attitude du joueur et la passivité de son club le PSG, en rappelant que « l’homophobie n’est pas une opinion mais un délit ».

Peut-on obliger un joueur à porter un maillot contre son gré ?

Nombreuses marques de soutien dans le sport envers l’Ukraine  © Spi/Icon Sport

Selon les instances qui régissent les tenues dans le foot, à aucun moment il n’est fait mention pour un joueur de l’obligation de porter une tenue hormis celle de son club. Selon les règles de la FIFA « le maillot du joueur doit comporter une couleur dominante clairement identifiable et différente de celle du maillot de l’adversaire. Lors d’un match, les joueurs, arbitres et gardiens de but, doivent avoir un maillot de couleur différente ». Il appartient donc au joueur qui en a le libre arbitre, le choix de la cause qu’il souhaite ou ne souhaite pas défendre. C’est ainsi qu’un joueur capitaine et défenseur d’Erzurumsport, Aykut Demir, qui évolue en 2e division turque, avait refusé de porter un maillot contre la guerre en Ukraine, en expliquant « qu’il n’était pas favorable à la guerre en Ukraine, mais regrettait que d’autres conflits dans le monde ne reçoivent pas le même soutien ».

L’homosexualité un sujet encore tabou dans le foot

Josh Cavallo a révélé son homosexualité sur les réseaux sociaux © (Twitter Adelaide United)

Selon l’entourage d’Idrissa Gueye son refus serait lié à des raisons religieuses, ce à quoi Bertrand Lambert répond : « que le vivre-ensemble n’a pas de religion ». Il convient de rappeler à la décharge du milieu de terrain, que le Sénégal son pays d’origine, punit sévèrement l’homosexualité qui y est pénalement réprimé en tant qu’attentat aux mœurs, et qu’elle est même qualifiée juridiquement d’acte impudique ou contre nature, et punie d’un à cinq ans de prison. Le joueur ne voulant peut-être pas se mettre à dos une partie de sa communauté, a préféré l’esquive.  Il est vrai que faire son coming out dans le football n’est pas facile. Le milieu de terrain australien Josh Cavallo, en sait quelque chose. Ce dernier avait révélé son homosexualité au mois d’octobre de l’année dernière, et avait subi des insultes de la part du public lors d’un match. Le joueur avait reçu des messages de soutien de la part de ses confrères notamment par l’attaquant suédois Zlatan Ibrahimovic, Antoine Griezmann, Marcus Rashford, Raphaël Varane, Gerard Piqué ou encore David de Gea.

Les mentalités sont donc en train d’évoluer et il faut les encourager. Peut-être qu’un jour, Idrissa Gueye acceptera de porter le maillot aux couleur LGBT, mais la décision lui appartient. Bertrand Lambert lui laisse une porte ouverte en déclarant : « J’attends des instances, du ministère et du PSG de la fermeté. Je rappelle qu’on ne promeut pas l’homosexualité mais le vivre ensemble et le respect de tous. Je ne veux pas d’une amende qui ne sert à rien. Je voudrais le rencontrer avec des associations pour parler de ça, pour discuter et faire tomber les préjugés. Je rappelle quand même qu’un seul joueur sur 700 a refusé de porter le maillot, les choses avancent. Quand Neymar, Messi et Mbappé portent un maillot arc-en-ciel, ça vaut toutes les campagnes de sensibilisation du monde ».

Vues : 46