rapporteuses.com

Rapporteuses

Le peloton féminin  lors des Strade Bianche en mars dernier © R. Bettini/Presse Sports 

Tour de France 2022 : les filles ont aussi leur compétition

Le Tour de France 2022 qui débutera vendredi 1er juillet, partira de Copenhague, et sera réparti sur 21 étapes. Depuis la pétition, lancée en 2019, il n’y a plus d’hôtesses sur les podiums. Une grande première, le Tour de France Femme 2022 qui commencera le 24 juillet prochain.

Fini donc ce protocole sexiste qui a perduré pendant des dizaines d’années, où de jeunes femmes habillées aux couleurs des sponsors, accueillaient les coureurs avec un bouquet de fleurs, avant de leur faire une bise. Jugée Misogyne et dégradante cette coutume avait fait l’objet d’une pétition en 2019 à l’initiative d’un collectif de militantes allemandes signée par pas moins de 38 000 personnes. On pouvait y lire : « Les hôtesses sur les podiums servent de décoration et sont un prix pour les cyclistes ? Mais les femmes ne sont pas ça, elles ne sont pas des objets, pas des récompenses ! […] Il est temps d’avoir des cérémonies de remises de prix qui reflètent notre vision de la société et qui soient équitables ». Pourtant il existe aussi un Tour de France Femme qui débute le 24 juillet sous la tour Eiffel, Le rendez-vous le plus attendu de l’édition 2022 du Women’s World Tour (WWT). Avec huit étapes de 1 029 kilomètres de Paris à la Planche-des Belles-Filles, (ce n’est pas un gag) en Haute-Saône.

Audrey Cordon-Ragot, la championne de France

Audrey Cordon-Ragot remporte la course en ligne après le contre-la-montre samedi 25 juin © MAXPPP – VINCENT MICHEL 

Samedi 25 juin à Cholet dans le Maine-et-Loire, moins de quarante-huit heures après sa victoire lors du contre-la-montre, c’est la cycliste Audrey Cordon-Ragot qui s’est imposée avec un nouveau titre de championne de France, et devrait porter le maillot bleu-blanc-rouge au départ du premier Tour de France Femme de l’histoire, le 24 juillet. « Je ne réalise pas ce qu’il m’arrive, c’est un truc de fou ! » a-t-elle déclaré. Avec le Tour des Flandres, le Giro Rosa (déclinaison au féminin du Tour d’Italie), Amstel Gold Race, Paris-Roubaix, la Flèche wallonne, Liège-Bastogne-Liège, et enfin le Tour de France, les femmes ont un calendrier sportif à la hauteur de celui des hommes, mais beaucoup moins relayé que leur homologue masculin. C’est tout le travail que fait dans ce sens l’UCI World Tour féminin (UCI Women’s WorldTour en anglais) qui organise une série de courses de cyclisme sur route par l’Union cycliste internationale (UCI) qui a remplacé la Coupe du monde de cyclisme sur route féminine (1998-2015). En 2021, sur les 24 courses programmées dans la saison, 18 seulement ont pu être disputées à cause de la crise sanitaire dont sept courses par étapes.

Le Tour de France Femme

Jeannie Longo © LP/Matthieu de Martignac

Comme nous l’annoncions en préambule, le Tour de France 2022 se déroule du 1er au 24 juillet, et le départ sera donné à Copenhague. Mais le jour où la Grande Boucle des hommes s’achèvera, le 24 juillet 2022, celle des femmes s’élancera à Paris, au pied de la Tour Eiffel. Le peloton montera ensuite le Trocadéro avant d’effectuer douze tours des Champs-Élysées, promesse d’une première étape aussi redoutable que celle de leur homologue masculin. Ce Tour de France Femmes ou Tour de France Femmes avec Zwift pour des raisons de sponsoring, remplace le Tour de France féminin disputé entre 1984 et 1989 et fait également suite à deux autres épreuves indépendantes : La Grande Boucle féminine internationale, disputée entre 1992 et 2009 et la Route de France féminine disputée entre 2006 et 2016. Cette épreuve féminine féminine du Tour de France est donc de retour après douze ans d’absence, pour ne pas dire de discrimination sexiste. La première édition avait mis sous les projecteurs deux cyclistes Américaines, Marianne Martin et Deborah Schumway, et une Anglaise, Heleen Hage. Mais c’est surtout Jeannie Longo, une cycliste née en 1958 au palmarès et à la longévité exceptionnelle, qui figurera quatre ans de suite à l’arrivée dans les trois premières places de l’épreuve, et remportera le Tour de 1987 à 1989. A près de 63 ans, elle vient de remporter un nouveau titre : championne du monde du contre-la-montre Gran Fondo. La cycliste a résisté à de nombreuses attaques sexistes, comme cette déclaration du champion Marc Madiot, sur le plateau de « Chacun son tour, » en 1987 : « Voir une femme sur un vélo, c’est moche ! ».

Le Tour de France Femme avec le Giro Rosa en Italie, est l’un des deux grands tours féminins. Marion Rousse la directrice promet une compétition acharnée : « Cette nouvelle épreuve vivra sa propre vie et gardera allumés les projeteurs du Tour pour une semaine d’intense bataille ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vues : 62