rapporteuses.com

Rapporteuses

Oliver Dassault

Olivier Dassault autoportrait exposé à Not A Gallery © Jean-Ralph Adiba

Finissage de l’exposition Mémoire d’Olivier Dassault à NAG : ce n’est qu’un au revoir !

Il y avait du beau monde mardi 15 février au 104 Avenue Raymond Poincaré à Paris, pour venir assister au finissage de l’exposition Mémoire une vie de photographies de l’artiste Olivier Dassault, à Not A Gallery. Ce lieu d’art contemporain très prisé, va bientôt fermer ses portes.

Natacha Dassault la veuve d’Olivier, avait réuni ses plus fidèles amis à NAG, cette galerie qu’elle avait fondée avec son mari. Hélas cet endroit de rêve couru du tout Paris pourtant salué par la critique et les amateurs d’art, va bientôt fermer ses portes. Pour venir admirer encore une fois les œuvres photographiques de son époux, la plupart sont venus saluer son dévouement autour d’un verre de l’amitié.

Les Happy few étaient  heureux de se retrouver

Nona Robinson Jean-Daniel Lorieux et Rodolphe Grombergh © Jean-Ralph Adiba

Au détour d’une conversation je me suis arrêté pour saluer Rodolphe Grombergh, le seul docteur radiologue à ma connaissance, à créer des œuvres d’art sur le corps humain, corps que souvent nous maltraitons sans le savoir. Ce dernier était en grande discussion avec Nona Robinson arrivée tout droit de Tahiti, et Jean-Daniel Lorieux iconique photographe de mode, qui a eu devant son objectif les plus beaux mannequins de la Planète. Tous les trois m’ont confié leur admiration pour ce lieu emblématique et pour sa fondatrice, et se demandaient dans quel autre endroit tout aussi magnifique leur hôtesse allait bien pouvoir les recevoir avec autant de classe.

Cette galerie probablement une des plus belles de Paris, avec ses meubles choisis avec goût, ses luminaires tous plus raffinés les uns que les autres, comme les lustres du bar salon en Murano, d’une finesse rare, et ses fauteuils de belle facture. Il est regrettable que ces expositions éclectiques qui réunissaient des amoureux de l’art et des belles choses, ne puissent continuer à nous émerveiller.

Natacha Dassault Eric Ciotti et Michèle Alliot-Marie ©Jean-Ralph Adiba

Les amis politiques avaient fait le déplacement

Parmi les nombreux convives, on pouvait croiser le maire du 16ème arrondissement le célèbre avocat Francis Szpiner, qui malgré un agenda surchargé a trouvé le temps de venir assister à cet événement. Michèle Alliot-Marie qui se fait rare, est venue à la fin de la soirée accompagnée d’Éric Ciotti. Ce dernier, le temps d’un intermède entre cette campagne présidentielle, et ses autres obligations, admirait les photos de celui qui avait été son collègue à l’Assemblée nationale.

J’ai croisé et salué la directrice artistique Chantal Dusserre Bresson qui inlassablement s’est occupée de choisir avec application les meilleurs tireurs photographiques, les plus beaux papiers, pour avoir des tirages d’une qualité extraordinaire, en trouvant toujours pour son photographe préféré la meilleure solution. Également en grande discussion, Pauline Orhel, artiste contemporaine qui a démarré sa vie comme avocate, était avec Mélodie Drissi tout juste sortie d’une plaidoirie, et qui venait découvrir admirative le tapis dessiné par Olivier Dassault.

Véronique Jolivald consultante dans le tourisme se demandait quelle photo elle pourrait s’offrir. Toutes ces dames étaient enchantées de cette soirée, même si c’était la dernière fois à NAG, en souhaitant retrouver la même ambiance, et la même qualité tant artistique, que chaleureuse dans un autre lieu que Natacha Dassault ne manquera pas de dénicher. Ce n’est qu’un au revoir, mais un au revoir éphémère !

Vues : 117