rapporteuses.com

Rapporteuses

Amy-winehouse illustration Pegasus

Illustration d’Amy Winehouse © Pegasus

La garde-robe d’Amy Winehouse mise aux enchères en novembre

Programmée à Beverly Hills les 6 et 7 novembre, la vente aux enchères va proposer des centaines de vêtements et objets ayant appartenus à Amy Winehouse, dont la fameuse robe de son dernier concert à Belgrade.

En attendant cette vente exceptionnelle, la Julien’s Auctions expose depuis lundi à New York près de 800 effets personnels ayant appartenu à la diva britannique de la soul. On y retrouve notamment des robes, bustiers, pantalons, shorts, chaussures, sous-vêtements, lunettes, instruments de musique, livres et disques, pour un total estimé à : “un à deux millions de dollars”.

Amy Winehouse ©UNIVERSAL RECORDS

Préserver la mémoire et l’héritage d’Amy

“C’est très difficile d’avoir à organiser des enchères avec les parents d’un enfant décédé”, déclare Martin Nolan, directeur de Julien’s Auctions, la maison de vente aux enchères privée, à l’AFP.  “Le sujet est très sensible et il leur a fallu du temps pour accepter de donner (les objets) en se rendant compte, bien entendu, que des fans, des musées, des collectionneurs du monde entier voudront posséder ces articles”, a-t-il ajouté. Selon Martin Nolan, avec cette vente aux enchères, les parents d’Amy Winehouse souhaiteraient préserver “l’héritage et la mémoire” de leur fille et récolter des fonds pour leur fondation qui vient en aide aux jeunes adultes souffrant d’addictions aux drogues et à l’alcool. La chanteuse et musicienne britannique est décédée le 23 juillet 2011, à l’âge de 27 ans, après une consommation massive d’alcool, rejoignant ainsi le fameux club des 27, tristement célèbre d’artistes décédés à l’âge de 27 ans dont Brian Jones, Jimi Hendrix, Janis Joplin, Jim Morrison et Kurt Cobain.

Amy Winehouse en concert à Belgrade le 18 juin 2011. © Rex Sipa. 

La mini robe verte et noire portée lors de son dernier concert

La vente comportera ainsi des robes par dizaines dont la fameuse qu’Amy Winehouse portait lors de son dramatique dernier concert un mois avant sa mort en 2011. L’artiste britannique, plusieurs fois récompensée pour son album Back to Black en 2006, a toujours évoqué ses expériences personnelles de dépendance à l’alcool et aux stupéfiants dans des chansons imprégnées de jazz et soul. Son dernier concert en juin 2011 à Belgrade avait marqué les esprits lorsque, manifestement ivre, elle avait été huée et sifflée par le public dont une partie avait quitté la salle. La tournée avait été annulée et Amy Winehouse était décédée un mois plus tard. Ce soir-là, elle portait une mini robe verte et noire avec des motifs en soie de fleurs et de bambous, dessinée par sa styliste de cœur Naomi Parry. Le vêtement est estimé entre 15.000 et 20.000 dollars. “Toutes ces robes représentent Amy, une musicienne fantastique, mais aussi une icône de la mode”, a salué Martin Nolan.

Rehab : no, no, no

Amy Winehouse est née le 14 septembre 1983 d’un père chauffeur de taxi et d’une mère pharmacienne, elle a grandi dans le nord de Londres dans une famille juive où le jazz est roi. Son premier album baptisé Frank, en l’honneur de Frank Sinatra sorti en 2003 est immédiatement salué par la critique. Le suivant et dernier album Back to Black sorti en 2006, connait un succès mondial, propulsé numéro un des ventes en Grande-Bretagne et numéro deux aux États-Unis. Une des chansons tirées de cet album, Rehab, fait référence à ses refus de se plier aux cures de désintoxication.

Vues : 13