rapporteuses.com

Rapporteuses

Le Dernier duel. Crédits: 2021 20th Century Studios

Le Dernier duel : la vision d’un Metoo au Moyen Age par Ridley Scott

Le nouveau Ridley Scott, Le Dernier duel, sort au cinéma le 13 octobre 2021. Adapté du roman d’Éric Jager, il met en scène le duel qui opposa en 1386 Jean de Carrouges qui accuse son ami Jacques Le Gris d’avoir violé sa femme Marguerite. 

Les violences sexuelles faites aux femmes sont vieilles comme la nuit des temps. Avec la libération de la parole, à travers les affaires Weinstein, #balancetonporc, #metoo, rien n’a vraiment changé. Au Moyen Âge comme aujourd’hui existe une véritable « culture du viol », ou la parole des femmes quand elle n’est pas niée est suspect. Tout l’enjeu du Dernier duel est la pertinence ou non de Marguerite d’avoir dénoncer Le Gris.

Le viol, vieux comme le monde

Le viol était condamné dans les sociétés médiévales. Le problème est qu’il est difficile à prouver, hier comme aujourd’hui. Pierre Pretou, membre de la revue Criminocorpus explique :  “Au XIVe siècle, le viol est considéré comme un délit très grave. Dans une société qui vit et survit grâce aux patrimoines et aux héritages, le fait de troubler la légitimé des successions par ce crime peut entraîner la peine de mort“. De ce fait une femme violée avait souvent socialement intérêt à taire l’agression dont elle avait été victime. Même si le droit en théorie était très ferme envers les coupables, ceux-ci étaient rarement poursuivis et beaucoup étaient à peu près sûrs d’une totale impunité.

Le film

Basé sur des événements réels, le film dévoile d’anciennes hypothèses sur le dernier duel judiciaire connu en France, nommé “Jugement de Dieu” entre Jean de Carrouges (Matt Damon), et Jacques Le Gris (Adam Driver), deux amis devenus au fil du temps des rivaux acharnés. Lorsque Marguerite, la femme de Carrouges, (Jodie Comer), célèbre grâce à son rôle de tueuse psychopathe dans la série Killing Eve, est violée par Le Gris, une accusation que ce dernier récuse, elle refuse de garder le silence, n’hésitant pas à dénoncer son agresseur et à s’imposer dans un acte de bravoure et de défi qui met sa vie en danger. L’épreuve de combat qui s’ensuit un éprouvant duel à mort place la destinée de chacun d’eux entre les mains de Dieu.

Les trois versions successives, place le spectateur en dans une position d’arbitre, son regard évoluant constamment. La première relate la version du mari Jean de Carrouges, la deuxième expose celle de l’agresseur Jacques Le Gris, la troisième s’attache au témoignage de la victime, Marguerite. Même si le viol ne fait aucun doute pour le spectateur, mais il est interrogé par le mari, réfuté par l’agresseur, et décrit par la victime.

La réalisation de Ridley Scott (Galdiator, Alien) et ce scénario écrit à trois mains, Ben AffleckMatt Damon et Nicole Holofcener permettent de remettre en perspective un fait historique pour poser un regard résolument moderne sur la place de la femme de la société.

Vues : 28