rapporteuses.com

Rapporteuses

La cup est pleine !

Vous avez sans doute déjà entendu parler d’elle, par vos amies ou des influenceurs. Les utilisatrices la préfèrent aux tampons et serviettes hygiéniques. Et vous ? Cup ou pas cup ?

Petite cloche en silicone, la coupe menstruelle aussi appelée menstrual cup ou cup est une protection hygiénique qui, contrairement aux serviettes et tampons, n’absorbe pas le sang, mais le retient à l’intérieur du vagin. C’est à l’actrice et chanteuse Leona Chalmers que l’on doit son invention en 1937, avant de connaitre un succès dans les années 2000. Juste après la naissance de sa fille, elle s’attelle à la conception de produits d’hygiène intime vraiment adaptés aux femmes et met au point la première coupe menstruelle, en caoutchouc vulcanisée et réutilisable. Le brevet est déposé, et la production lancée, mais c’était sans compter le lancement concomitant du tampon jetable et, surtout, la Seconde Guerre mondiale qui réquisitionne tous les stocks de caoutchouc des Etats-Unis.

Facile à utiliser

Toutes les femmes peuvent l’utiliser. “Opter pour la coupe menstruelle nécessite avant tout d’en connaître le fonctionnement et surtout une position décontractée puisqu’il s’agit d’introduire dans le vagin une petite coupelle”, précise le Docteur Brigitte Raccah-Tebeka, gynécologue à Colombes. On peut par conséquent uriner avec, car ce n’est pas comme avec les tampons où la ficelle risque de s’imbiber d’urine et de remonter dans le tampon, et donc dans le vagin. La cup est à l’abris au milieu du vagin, très loin de l’urètre où sort l’urine. Pour savoir si elle est bien positionnée, il suffit d’insérer un doigt dans votre vagin et vérifiez que vous sentez bien la base de la cup avec votre doigt, et non pas le côté, ça signifierait qu’elle est de travers et n’épouse pas correctement les parois du vagin. Comme elle laisse stagner le sang des règles à l’intérieur du corps, il est recommandé de ne pas la porter plus de 8 heures d’affilé sans la vider. Cela permet d’éviter tout risque infectieux, ensuite vous pouvez la nettoyer avec un savon intime (pH 3,5). Pensez à bien rincer l’intérieur et l’extérieur de la cup. Pour bien éliminer les traces de sang, il vous suffit de passer un doigt dans le creux. En moins de 3 minutes, vous aurez nettoyé et réinséré votre cup.

Egologique et économique

Les avantages sont aussi bien économiques qu’écologiques, puisque la coupe est réutilisable jusqu’à trois ans, selon les fabricants et ne produit pas de déchets contrairement aux autres protections périodiques. Selon les modèles, une coupe menstruelle coûte entre 15 à 30 euros et représente une solution plus économique que l’usage de tampons et de serviettes. La coupe peut absorber jusqu’à trois fois plus de sang qu’un tampon et permet ainsi une protection longue et hypoallergénique, puisqu’elle est conçue en silicone afin de limiter les risques d’allergies, de sécheresse des muqueuses vaginales ou de mycoses. Enfin, elle est discrète et invisible sous les vêtements et pratique en cas d’activités sportives.

En seulement trois cycles menstruels, une coupe réutilisable fait déjà économiser de l’argent et réduit radicalement le nombre de tampons et serviettes périodiques à usage unique que l’on jette depuis toujours dans la poubelle. La cup comme nous l’avons précisé est fabriquée avec du silicone médical, sans compter qu’il n’y a plus d’odeur et qu’elle ne contient ni substance douteuse, ni d’agent blanchissant. Il y a aussi 3 tailles différentes selon votre flux ! Le seul problème que rencontrent les utilisatrices est généralement au début car il faut apprendre à positionner la cup correctement pour éviter les fuites. Nous n’évoquerons pas le Syndrome du Choc Toxique, car il ne touche pas spécifiquement les utilisatrices de tampons ou de cup, il peut atteindre n’importe qui.

©Karolina Grabowska

La culotte et l’éponge

Il existe d’autres alternatives qui peuvent changer votre vie, parmi lesquels la culotte de règles qui coûtent aux alentours de 30 euros ! Confectionnée avec du coton bio, elle est portable jusqu’à 12 h, puis on la passe à la machine à laver et elle peut être réutilisée. Sans fuite, ni odeur ou humidité, il existe différents modèles, du boxer à la culotte en dentelle, de quoi satisfaire toutes vos envies de marque. Et oui vous ne rêvez pas, les éponges menstruelles existent ! Il suffit d’humidifier un peu l’éponge menstruelle avant de l’insérer dans votre vagin. Après 4 à 8 h (selon votre flux) vous pouvez la sortir puis la rincer à l’eau froide (pour ne pas cuire le sang), ensuite vous pouvez la laver avec de l’eau et du savon avant de la remettre en place. Elle coûte par lot de 3, aux alentours de 10 euros et peut être naturelle, dans ce cas elle est composée en éponge de mer porifera, ou synthétiques en polyuréthane. Elle est réutilisable 6 à 12 mois mais l’éponge peut parfois se déchirer.

A vous de choisir maintenant entre la cup, la serviette, ou le tampon. Cup ou pas cup ? Pour nous, la cup est vraiment pleine, …de promesses !

Vues : 33