rapporteuses.com

Rapporteuses

L’Arc de Triomphe Wrapped réinventé par Christo et Jeanne-Claude 1961-2021

Photos : Jean-Ralph Adiba

L’Arc de Triomphe Wrapped réinventé par Christo et Jeanne-Claude 1961-2021

Hélas, disparu le 31 mai 2020, Christo n’aura pas eu le temps d’admirer un de ses projets phares : l’Arc de Triomphe empaqueté. Christo et son alter égo Jeanne-Claude, se sont rencontrés à Paris avec une particularité unique, le couple était né le même jour et à la même heure, à Gabrovo en Bulgarie pour Christo, et à Casablanca Maroc pour Jeanne Claude, et sont tous les deux partis dans la même ville à New-York USA. Pour Jeanne-Claude de son vrai nom Denat de Guillebon, c’était un 13 novembre 2009. Ces deux-là, ne se sont jamais quittés et ensemble ont crée un art unique contemporain certes, mais toujours très éphémère.  Ils n’ont jamais fait appel à une souscription publique, mais ont toujours autofinancé leurs fantastiques idées en vendant les études, les dessins, et les différents objets afférents à leurs projets. 

Le mur de barils de pétrole rue Visconti

Leur première réalisation a lieu à Paris en 1962, ils montent en contestation au mur de Berlin, sans autorisation, ce qui leur vaudra un détour par le commissariat, un mur avec 240 barils de pétrole, rue Visconti dans le sixième arrondissement.

S’en suit leur réalisation phare toujours à Paris, l’empaquetage du Pont Neuf en 1985, avec une toile de plus de 41 000 mètres carrés, toujours avec cette patience d’ange, car les autorités leur avaient donné le feu vert pour ce projet après 10 ans d’attente. Trois millions de visiteurs ont couronné d’un succès immense, ce travail réalisé grâce à la persévérance et la volonté de fer de Jeanne-Claude et de Christo. 

De la Baie de Biscayne, à l’Arc de Triomphe

L’encerclage des 11 îlots artificiels de la Baie de Biscayne à Miami, en 1983 avec un tissu rose d’une surface totale de 60 hectares, les ont beaucoup aidés pour le plus vieux pont de Paris, le Pont Neuf, et pour la suite, notamment en 1995 quand ils ont empaqueté le Reichstag avec un tissu de plus de 100 000 mètres carrés recouvert d’une couche d’aluminium. 

Leur ultime projet éphémère, l’empaquetage de l’Arc de Triomphe réalisé avec un peu de retard, pandémie oblige, a pu voir le jour le 18 septembre 2021 et restera en place jusqu’au 3 octobre. Comme à leur habitude, ce projet né dans la tête de ces deux artistes contemporains nonobstant le gigantisme de cette réalisation, était toujours réalisé pour une durée éphémère, trop éphémère au gout d’un public nombreux et admiratif. L’Arc de Triomphe a nécessité une équipe d’alpinistes cordistes non seulement chevronnés, mais d’un courage à toute épreuve pour travailler avec aisance à une hauteur souvent difficile à appréhender, pour le commun des mortels. A 40 mètres de haut dans le vide, il faut non seulement de la dextérité pour travailler, mais un courage à toute épreuve pour supporter le vide.

25 000 mètres carré de tissu en polypropylène en argent bleuté

Il a fallu 25 000 mètres carré de tissu en polypropylène en argent bleuté, agrémentés de trois kilomètres de corde recyclable dans la même matière de couleur rouge. Le public accueilli par une noria de jeunes étudiants, a pu recevoir un échantillon de la toile qui a servi à empaqueter ce monument à la gloire des victoires des armées napoléoniennes, et qui habite aussi le monument de la flamme du soldat inconnu de la guerre de 14-18.

Lors de notre rencontre avec Christo voici quelques années, à la galerie Guy Pieters 2 avenue Matignon à Paris dans l’ancien hôtel particulier du célèbre Bonny de Castellane, il avait eu l’extrême gentillesse de me dédicacer son livre sur toutes les réalisations passées et à venir. Quand nous avons évoqué son projet de l’Arc de Triomphe, je lui disais mon étonnement et surtout ma grande admiration pour ce que je pensais être son projet ultime, et c’est là que j’ai appris qu’il avait un projet encore plus monumental, le Mastaba à Abu d’Abi qui est toujours en gestation, et qui sera la seule œuvre pérenne du couple, et qui consistera à élever une pyramide gigantesque en barils de pétrole. Si cela se concrétise, ce sera la plus grande pyramide du monde !

Je ne saurais trop vous conseiller à vous tous de venir admirer cet emblématique monument de Paris empaqueté par ce couple mythique, et qui vous ravira j’en suis convaincu, non seulement par son gigantisme, mais aussi par la finesse de sa réalisation.

Central Park New York : les Gates 

Quand en 2005 Christo et Jeanne-Claude investissent le fameux parc new-yorkais avec leurs œuvres, The Gates, « Les Portes », pour la première fois ils collaborent avec la prestigieuse maison Hermès qui sort en édition limitée pour cette occasion un foulard orange safran, au prix de 320 euros et qui maintenant est devenu un collector très recherché.

 Un grand merci à Christo et à Jeanne-Claude pour avoir grâce à leur talent fait découvrir au monde entier l’Arc de Triomphe revisité avec brio, sachant que pour en arriver là, ce couple fusionnel s’est battu avec l’énergie du désespoir pour faire « triompher » leurs idées et arriver contre vent et marée à monter ces projets hors norme avec un brio à nulle autre pareil. 

Quand on veut on peut pourrait être la devise de nos amis et le crédo de tous les visiteurs qui déambulent du matin au soir autour de cette œuvre que tous les Parisiens vont un jour où l’autre regretter.

Ce que vous devez savoir sur ce couple fusionnel, c’est qu’ils sont emblématiques comme l’Amour avec un grand A :

Christo Vladimiroff Javacheff est né le Jeudi 13 Juin 1935 à Gabrovo Bulgarie, et il nous a quitté le Dimanche 31 Mai 2020 à New-York U.S.A

Jeanne-Claude Denat de Guillebon est née le Jeudi 13 Juin 1935 à Casablanca Maroc, et est partie le Mercredi 18 Novembre 2009 à New-York U.S.A

Si ce couple d’Artistes Plasticiens est nés le même jour, ils sont aussi nés à la même heure, ce qui est déjà beaucoup moins courant, et ils ont chacun eu la ville de New-York comme dernière demeure.

Vues : 34