rapporteuses.com

Rapporteuses

Olivier Dassault © Ben Dauchez

Mémoire : la première exposition consacrée aux photographies d’Olivier Dassault

Olivier Dassault nous quittait le 7 mars 2021. Avec son épouse Natacha fondatrice de “Not A Gallery”, ils étaient liés par leur passion pour l’Art. Du 10 novembre 2021 au 28 janvier 2022, NAG présente la première grande exposition « Mémoire » consacrée aux photographies de l’artiste. 

Depuis plus de quarante ans, Olivier Dassault, homme des mille facettes, consacrait une partie de sa vie à la photographie. Témoin du monde, soucieux du détail, son œil saisissait l’instant sur pellicule argentique, fidèle à son Minolta XD7. Son travail photographique, de surimpressions en multiples expositions, donnait lieu à des compositions visuelles uniques, où lumière et matière se disputaient l’âme et la poésie du monde. Son ami Jean-Ralph Adiba lui rend un dernier hommage.

L’homme qui riait avec ses yeux aimait sculpter la lumière

Olivier Dassault à NAG

Olivier Dassault et un ami  à Not A Gallery en 2019 © Jean-Ralph Adiba

Tu es parti en guerrier de la vie, flamboyant, intrépide, et grand seigneur, tu es parti mais tu es toujours là, avec cette passion que tu as développée avec un vrai talent de l’artiste que tu étais : la photographie. Pourtant, lors de notre première rencontre en 1977, 12 rue du Sahel à la permanence politique, tu descendais de la CX grise du Général, en blazer bleu marine très élégant, insolent de jeunesse et de talent déjà, pour rencontrer ce qui devait être plus tard le fil conducteur de ta vie d’adulte : la politique.

Et, avec Pierre Guillain de Bénouville, le fameux Général compagnon de la Libération, et surtout bras droit de ton génie de grand-père le célèbre Marcel Dassault, tu faisais connaissance avec le groupe politique où nous militions ensemble, et au lieu de parler politique, insidieusement notre conversation a glissé sur l’aviation, une première passion commune. Nous avons été intarissables, surtout toi, et avec moult détails tu nous racontais, tu me racontais ta passion pour l’air, et cette pour cette ambiance, que bien sur je trouvais normale chez toi, car avec ce grand-père visionnaire comme chaque siècle en voit très peu, tu ne pouvais nullement, étant l’ainé de la fratrie, échapper à cette aventure des airs.

Et la photo pris une place importante dans ta vie, comme dans la mienne. Cette passion commune nous a portés l’un et l’autre vers des aventures hors normes, et ainsi le photographe photographiait le photographe, quand ce dernier, toi en l’occurrence, exposait à Paris, dans les différents lieux de la Capitale, ou ailleurs.

Hier, je suis allé voir cette magnifique exposition que ta bien-aimée Natacha a organisée avec son équipe, et là j’ai franchement été séduit d’une façon insolente, tant par la diversité de tes images, toutes plus belles les unes que les autres, que par la mise en scène de cette « Mémoire » inoubliable.

Cette scénographie de tes œuvres a été orchestrée avec une subtilité choisie, et un réel amour. Il est vrai que  NAG n’est pas une simple galerie, c’est aussi et surtout un lieu, un concept, un petit musée, un lieu de détente et un havre de paix conçu et réalisé par Natacha et toi, dans une osmose parfaite.

Effusion Olivier Dasault

Effusion © Olivier Dassault

En contemplant cette exposition, même si j’étais à Paris, j’étais surtout à New-York, à Maurice, à Marrakech, à Bahia. Pour tout dire, je voyageais dans le monde entier grâce à tes images. Tes photos sont une porte d’entrée ou de sortie aux choix vers le rêve, l’insouciance, le voyage permanent, et l’espoir éternel. Merci Olivier pour ce cadeau, et si tu me le permets, je peux te dire une seule chose : chapeau l’Artiste ! Tu ne nous quittes pas, tu es là par tes images, et pour la passion que tu as déployée avec ton fidèle Minolta XD7, pourtant tout simple, mais qui dans tes mains, avec ton regard est devenu ton plus fidèle objet de travail.

Je me souviens de la fois, où à la Galerie Polka tu exposais tes œuvres, je te proposais d’essayer un autre boitier, le mien en l’occurrence un Nikon D3X, enfin celui hérité du célèbre Peter Lindberg, pour faire le même travail, et tu me répondais que ton fidèle boitier était exactement la quintessence de ce que tu recherchais pour tes compositions. J’en convenais aisément, car chaque photographe voue à son boitier, comme à ses optiques, une attention et une fidélité à toute épreuve, un peu comme un unique amour !

Natacha, ta chère épouse, nous offre pour hélas trop peu de temps encore, une apothéose multicolore, et comme une déclaration d’amour nous transmet ton talent, ta passion des belles choses, ton envie de partager, et de séduire le monde entier, avec juste ta belle manie des choses bien faites. Mais quelle passion, une passion qui t’as permis de tutoyer les cieux, et le firmament dont nous tous nous rêvons un jour !

Florescence © Olivier Dassault

Vues : 55