rapporteuses.com

Rapporteuses

Nadir Ioulain © DR

Nadir Ioulain : quand l’Adrénaline rencontre la réalité virtuelle

 L’adrénaline, est le dernier long métrage du réalisateur Nadir Ioulain qui évoque la montée de cette adrénaline au début du confinement chez 3 jeunes passionnés de courses de motos cross-bitume au sein d’un quartier populaire.

Retenez bien son nom car Nadir Ioulain, sera l’une des nouvelles donnes du cinéma français. Autodidacte, le réalisateur se sent bien dans cet univers, mais reste très éloigné des paillettes du septième art. 

Spike Lee, Spielberg, Wong Kar-Wai comme modèles

Après un long métrage Jungle Jihad et la série Re-Belle, Nadir Ioulain revientt avec  un premier court métrage de fiction en réalité virtuelle 360, baptisé L’adrénaline, qui évoque la montée de cette adrénaline au début du confinement chez 3 jeunes passionnés de courses de motos cross-bitume au sein d’un quartier populaire. Mais qui est cet enfant de la balle doué pour le septième art ? Nadir Ioulain est né à Versailles, mais a grandi entre La Verrière, Elancourt et Trappes. Passionné par le cinéma et la musique depuis son adolescence, autodidacte, c’est en regardant les films et des making off de Spike Lee, Spielberg, Wong Kar-wai, qu’il fait son apprentissage. Un film le marque

particulièrement Chroniques des années de braises de Mouhamed Lakhdar Lamina, premier et seul film africain à être récompensé de la Palme D’or.

Othello, mais dans un univers Hip-Hop

En 2001, Nadir Ioulain est lauréat « Défi jeune », un concours organisé par le Ministère de la Jeunesse. Après l’obtention de la bourse, il réalise un court-métrage et co-écrit une pièce de théâtre avec Éric Métayer et Gilles Galliot, Shakespeare le défi. Il rédige la partie sur Othello, mais dans un univers Hip-Hop. C’est un carton, plus de 400 représentations en France. A 27 ans, le jeune homme crée sa boite de prod et réalise 9 court métrages « Sportformance », qui mêlent le sport et la danse avec une dimension philosophique. Ces courts-métrages sont tout de suite repérés par la plateforme Web de TF1 Wat.TV. Il lancera par la suite son propre concept de télé connecté culturel en 2009 :
ITTA TV, pour « International Thinking talking and Action ».

La mémoire des Français, et les questions d’identité

En 2010, Nadir Ioulain réalise un documentaire Français de souche qui passe en télé et courre de nombreux festivals. Il évoque en choisissant bien son angle, la distinction entre l’identité nationale et l’identité républicaine. Ce documentaire sera très à propos au moment de sa sortie en 2012, en plein débat sur l’identité nationale. Le réalisateur produit et met en boîte son premier long métrage de fiction en indépendant cette même année 2012, “Jungle Jihad” qui fait référence à Jungle Fever de Spike Lee. Le film sera finalement disponible dans les salles en 2019. Il autopsie le processus d’endoctrinement mortifère et s’attaque au sujet brulant de la quête d’identité dans son acceptation aussi bien spirituelle que sociale, un des thèmes favoris du réalisateur. Au générique, Farid Larbi, Tony Harisson, Jimmy Jean-Louis Olivier Rabourdin ou encore Steve Tientcheu et Moussa Maaskri. Le long métrage est toujours dispo en VOD, et continue sa tournée avec des projections débats à travers la France tout au long de l’année auprès du grand public comme de certaines institutions (Education nationale, Spip) et responsables politiques.

En 2011, Nadir Ioulain essaye la comédie satirique, avec en filigrane ce thème de l’identité, mais avec un autre projet de long métrage : Un diner presque français ? Avec Sabrina Ouazani, Dolores Chaplin, Noom Diawara, Malik Bowens.

JUNGLE JIHAD Trailer

La méthode Spike Lee

Fidèle au réalisateur américain Spike Lee, Nadir Ioulain s’inspire de sa méthode pour Nola darling et adopte le crowdfunding pour récolter des fonds et un distributeur. Finalement France Télévisons le repère en tant que producteur-réalisateur, et accepte de signer le film, mais lui propose en amont une autre opportunité : participer à un concours pour le groupe France Télévisions, avec 10 autres jeunes producteurs sélectionnés au niveau national. Le but étant de signer le meilleur projet de série proposé. Il créé Re-Belle qui remporte leur adhésion. Il produit et réalise alors la mini-série de 2013 à 2015 pour France 4 (Tv) et Studio4 (Web) entre son quartier du 78 et New York, avec Alexandre Achdjian et Lyna Khoudri (qui sera César 2019 pour Papichat). Un programme qui connaîtra un énorme succès pour Studio 4 sur le web, et qui sera sélectionné au festival international des programmes sur Internet à Paris.

La série de fiction “Re-Belle” sur France 4  & Studio 4.0 :

Tupac et Shakespeare

La musique faisant partie de ses thèmes de prédilection, Nadir Ioulain plonge dans la vie de Tupac Shakur. Il choisit de mettre en scène au Palais de Tokyo une pièce de « théâtre et arts croisés » (projection vidéo Beat box, percussion, danse, peinture) sur la vie du célèbre rappeur à travers l’influence que le dramaturge anglais William Shakespeare aura eu sur 2pac. Sur scène on est
immergé dans la vie de Tupac à travers une mise en abime où l’artiste interprète le personnage de Coriolian dans l’œuvre de Shakespeare.

Suite à cette expérience, en 2015, il réalise à la demande d’Universal musique, un pilote de série autour de la vie d’un jeune rappeur qui va devenir une star : Thug life encore une fois avec le comédien Aziz Diabaté. Les années passent, et en novembre 2018, Nadir Ioulain revient à la réalisation, avec son second film de fiction aux frontières de la S.F, “Pour Quelques Grammes de Sable”, qu’il écrit mais produit et réalise entièrement en Afrique, dans le Sahara algérien avec
au casting Farid Larbi, Lynka Khoudri et Khaled Benaissa, actuellement en post production.

L’Adrénaline en réalité virtuelle 360

En 2021 à la fin du confinement, Nadir Ioulain réalise son premier court métrage de fiction en réalité virtuelle 360, baptisé L’adrénaline. Ce film évoque la montée de l’adrénaline au début du confinement chez 3 jeunes passionnés par les courses de motos cross-bitume au sein d’un quartier populaire. Le premier rôle est tenu par Azzize Diabaté (La cité rose, Adama, Danse avec les stars, Ici tout commence). Le film sera en tournée avec des projections débats en V.R (Virtual reality), au cœur des quartiers, et annoncé dans plusieurs festivals à partir du 25 Novembre.

Les Cités Fantastiques

En Juillet 2021, le réalisateur innove encore avec un nouveau projet, Les cités Fantastiques, un parcours immersif à travers les technologies d’avenir. Réalité virtuelle, réalité augmentée, holographie, les participants s’initient notamment à la création artistique avec un Sculpteur V.R. Sculting et dessin 3D, interaction avec des hologrammes, fiction en réalité augmentée, cinéma et voyages en VR, la mission des « Cités fantastiques » est de « fracturer » la « fracture numérique » et d’éveiller les imaginaires. Le dispositif a déjà reçu 600 participants sur 3 semaines à travers la France, de Trappes à Marseille au cœur des cités et des quartiers nord, mais également en Afrique, en Egypte à Louxor au pied de la vallée des rois. Le dispositif est programmé jusqu’en décembre 2021 à Saint Quentin-en-Yvelines et va reprendre en 2022. De plus belle. Toujours sur sa lancée, le réalisateur continue de travailler sur des projets de long métrage, il vient de finaliser l’écriture de son dernier scénario Aby Potter, sélectionné par la région Ile-de-France pour l’aide à l’écriture de long métrage, et prépare aussi la sortie d’un podcast intitulé, La vie d’artiste. Il vient également de fonder le collectif « Spirale » qui regroupe de multiples artistes, producteurs et créateurs.

Vues : 146