rapporteuses.com

Rapporteuses

Salon de l’agriculture 2022 © Rapporteuses

Salon de l’agriculture 2022 : vers une société plus responsable et consciente des défis à relever

Annulé en 2021, le Salon de l’Agriculture s’est tenu du 26 février au 6 mars 2022 à la Porte de Versailles pour la joie des agriculteurs. Les badauds étaient au rendez-vous, espérant croiser les politiques, venus faire « campagne » dans la « plus grande ferme de France ».  

Le Salon de l’agriculture, une vraie fabrique à souvenirs pour les enfants et leurs parents. En pleine vacances pour l’Ile-de-France, Smartphone à la main pour immortaliser les sourires d’une famille devant les animaux qui se retrouveront dans leurs assiettes espérant que leurs repas soit le plus bio possible, ou pour les anciens, sans produits chimiques, tout naturel.

Une société plus responsable

Producteurs bio de jus de pomme au Salon de l’agriculture 2022 © Rapporteuses

Des bornes photographiques gratuites sans aucune contrepartie numérique attirant les visiteurs sur les stands faisant un selfie avec un paquet de lait en arrière-plan. Le signal était donné, bienvenue au Salon de l’agriculture. Apres la pandémie, la nouvelle édition allait de nouveau célébrer la Grande messe au service du palais des saveurs que l’on nomme Umami. Prêt à rencontrer les candidats à la présidentielle. Pensant renouer avec ce rituel de séduction électorale, permettant de nourrir l’espoir d’une société plus responsable face aux défis lancés. Moins de gaspillage alimentaire, moins d’emballage superflu, plus de respect envers les animaux, et bien sûr un juste salaire pour celles et ceux qui contribuent à notre bien-être alimentaire. Les circuits de distributions sont régulièrement montrés du doigt par les exploitants agricoles pour leurs marges disproportionnées, asphyxiant les exploitations vertueuses, et ne laissant pas le choix pour certains de renoncer à la vie.

Chaque bouchée avec ou sans dent, offert en dégustation aux visiteurs, laissaient briller les yeux devant de magnifiques produits savoureux à souhait. Éduquer le goût est le premier acte permettant de se nourrir avec plaisir. Il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances en gastronomie pour savoir si c’est bon. Naturellement la planète offre aux Êtres vivants tout ce qu’il faut pour s’alimenter sainement tout est une question de proportion. Les premières retrouvailles laissaient respirer un parfum d’optimisme, matinée de bonnes résolutions, pour une agriculture plus respectueuse de cette terre si nourricière.

Stand de fromager Région Bourgogne-Franche-Comté au Salon de l’agriculture 2022 © Rapporteuses

Relever les défis

Alors reste l’essentiel, comment éviter le pire, lorsque le climat et sa météo deviennent imprévisible ? Même les abeilles qui sont la clef de voûte de la chaîne alimentaire subissent ces changements. L’utilisation des produits chimiques n’aident pas à les préserver, alors que leur rôle est vital. Modifiant les gestes séculaires de ces cueilleurs chasseurs sédentarisés vivant à l’heure mondiale de la production intensive, afin de nourrir 7 milliards d’êtres humains.

Mais voilà un événement hors du commun, rebat les cartes géopolitiques, menaçant la mise en œuvre de bonnes résolutions.
Provoquant la flambée des prix tant sur le ressources agricoles que sur l’énergie,
Laissant un goût amer à celles et ceux qui travaille cette Terre avec respect, voyant en quelques jours le fruit de leurs efforts anéantis. Malgré cette actualité dramatique, et leurs externalités négatives pour cette magnifique filière nourricière,  ils n’oublient pas les plus pauvres, en donnant durant tout le Salon aux associations caritatives.
La noblesse du Cœur est ancrée aux plus profond d’eux-mêmes réinventant les gestes oubliés dont la nature commençait à manquer .

A ce jour en France 1 /4 des exploitations et des effectifs de la filière agricoles sont dirigées par des femmes . Le maraîchage, le secteur horticole, la culture bio, ainsi que l’activité viticole sont très représentées. Elles sont devenues aussi très présentes à la tête d’exploitation d’élevage. Les métiers de service communication, de marketing et ingénierie se féminisent également.

Vues : 12