rapporteuses.com

Rapporteuses

Lawrence d’Arabie d’Eric Bouvron © Aurore Vinot

Spectacle : Lawrence d’Arabie au théâtre du Gymnase, une épopée fantastique et onirique, à la mise en scène magistrale

Un spectacle mise en scène par Eric Bouvron et au Théâtre du Gymnase jusqu’au 8 Mai 2022, après son succès à Avignon Off et celui au Théâtre 13e ART. 60 personnages, 8 comédiens, 2 musiciens et une chanteuse offrent un voyage époustouflant, hors du temps. A voir absolument !

Après avoir reçu le Molière du Meilleur Spectacle de Théâtre privé en 2016 pour l’adaptation du roman de Joseph Kessel Les Cavaliers, Éric Bouvron, (fils spirituel d’Ariane Mnouchkine et Peter Brook), a fait le pari d’adapter Lawrence d’Arabie sur une scène de théâtre. Une épopée basée sur une histoire vraie, mélangeant l’Histoire, la tragédie et la comédie.

Lawrence d'Arabie 5

Kevin Garnichat dans le rôle de Lawrence d’Arabie d’Eric Bouvron © Aurore Vinot

Emerveillement dès le premier acte

Lawrence d’Arabie c’est l’histoire de Thomas Edward Lawrence, passionné par la culture arabe dont il maîtrise la langue et les dialectes locaux, se révèle vite être un précieux atout pour l’armée britannique, qui l’enrôle au sein des services du renseignement pendant la Première guerre mondiale. Avant tout comment ne pas être émerveillé, par la créativité du metteur en scène Éric Bouvron, servit par un texte brillant co écrit avec Benjamin Penamaria. Le jeu des comédiens est extrêmement imprégné par l’histoire dans l’histoire au point de nous faire oublier que l’on est au théâtre, nous transportant dans un autre monde avec une fluidité de jeu et d’interprétation des rôles époustouflantes. Le choix des costumes est en adéquation parfaite à l’imaginaire visuelle des scènes laissant apparaître la profonde humanité des personnages qu’ils soient fort ou faible durant cette tragique période de l’histoire. 

Le metteur en scène nous enchante par sa vision poétique et dramatique de l’histoire de demain en train de se faire, offrant des chocs thermiques visuels et sonores permettant d’apprécier la profondeur du silence entre deux maux. Le tout rythmé et cadencé par cet excellente formation musicale servant une partition totalement débridées, et très subtilement étoffée par une finesse et une interprétation musicale de grande qualité de la soprano Cécilia Meltzer évoquant le paysage sonore de cette époque incertaine pour la paix dans le monde. Qui ne connaît pas Lawrence d’Arabie, pour les nouvelles générations cela peut paraître lointain, et pourtant les conséquences sont toujours présentes.

Lawrence d’Arabie d’Eric Bouvron © Aurore Vinot

En filigrane le début de l’ère industrielle avec ses besoins en énergie fossiles

L’Allemagne étant sur le point de finaliser un pipeline sur rail devant aller de Berlin jusque sur les lieux de gisements de pétrole en Arabie provoquant la première guerre mondiale, on apprend que cette Allemagne avec l’aide de l’empire Ottoman qui contrôlait à l’époque le désert d’Arabie, allait devenir l’épicentre de toutes les intrigues et trahisons mettant en danger le futur du Moyen-Orient. C’est dans cette période de transition que Thomas Edward Lawrence, épris par la culture arabe, amoureux de la langue et de ses dialectes tribaux fut recruté par son pays, pour aider à la création d’une nation Arabe Unie et indépendante.

Le succès de l’opération de sabotage du chemin de fer du Hejaz, menée par les tribus et commandée par Lawrence, rassure les dirigeants arabes sur l’engagement britannique à défendre leurs causes, et gagner ainsi la confiance des Arabes, qui le considèrent désormais comme l’un des leurs. Cependant Lawrence ne sait pas qu’il est manipulé par son pays au risque de perdre à jamais la confiance de ces peuples dont il admire et vénère cette si belle culture.

Ce spectacle est absolument magnifique et pédagogique pour la nouvelle génération, car certains jeunes ne savent pas que Lawrence d’Arabie est un personnage qui a réellement existé et le confondent avec un personnage féminin des Mille et Une Nuits.

Lawrence d’Arabie d’Eric Bouvron © Aurore Vinot

Distribution : Librement inspiré de la vie de T. E. Lawrence

Auteurs : Éric Bouvron et Benjamin Penamaria

Metteur en scène : Éric Bouvron

Distribution : Kevin Garnichat, Alexandre Blazy, Matias Chebel, Stefan Godin, Slimane Kacioui, Yoann Parize, Julien Saada, Ludovic Thievon

Composition et musique live : Julien Gonzales, Raphaël Maillet, Cecilia Meltzer

Costumes : Nadège Bulfay – Lumières Edwin Garnier – Assistant à la mise en scène Jeremy Coffman

Vues : 52