rapporteuses.com

Rapporteuses

Album Les Tendres Chansons De Pierre Perret © Le site officiel de l’ami Pierrot

Présidentielle 2022 : La bête est revenue de Pierre Perret, un cri pour la mémoire

Dimanches 10 avril, il faudra choisir. Jamais l’extrême droite n’a été aussi haute dans les esprits, aux portes du pouvoir, décomplexée, mythifiée. L’occasion de revenir sur une des chansons de Pierre Perret La bête est revenue, claire, sans ambiguïté ni compromissions.

Fustigeant les intolérances, Pierre Perret est un artiste, qui manie avec finesse l’argot, la langue française et le propos grivois. Son répertoire hétéroclite est composé de chansons enfantines comme La Cage aux oiseaux, comiques et coquines, qui ne connaît pas Le Zizi ? Certaines au texte engagé, sont émouvantes comme Lily dénonçant le racisme et la Xénophobie, d’autres font référence à la religion. Une pourtant est sans concession,  La bête est revenue sortie en 1998, l’année des élections régionales en France. Pierre Perret inquiet de la montée de Front Nationale (FN) remplacé depuis par le Rassemblement Nationale (RN), avait pris sa plume pour [N.D.L.R : alerter sur “la bête au ventre encore fécond, l’hydre fasciste et sa lugubre progéniture“]. Un texte violent, “un cri, mais il fallait que ça sorte !”  déclarait-il, à tel point, que certains avocats lui ont même conseillé de : “nuancer ses propos “. Pourtant 24 ans après, elle est toujours d’actualité, et c’est celle qui décrit le mieux la progression de l’extrême droite, à quelques jours du premier tour de l’Election présidentielle.

La bête est revenue

Paroles et musique de Pierre Perret © Editions Adèle 1998

Sait-on pourquoi un matin
Cette bêt’ s’est réveillée
Au milieu de pantins
Qu’elle a tous émerveillés
En proclamant partout haut et fort
Nous mettrons l’étranger dehors
Puis cette ogresse aguicheuse
Fit des clones imitatifs
Leurs tirades insidieuses
Convainquirent les naïfs
Qu’en suivant leurs diktats xénophobes
On chasserait tous les microbes

REFRAIN
Attention mon ami je l’ai vue
Méfie-toi la bête est revenue
C’est une hydre aux discours enjôleurs
Qui forge un’ nouvelle race d’oppresseurs
Y a nos libertés sous sa botte
Ami ne lui ouvre pas ta porte

D’où cette bête a surgi
Le ventre est encore fécond
Bertolt Brecht nous l’a dit
Il connaissait la chanson
Cell’ là mêm’ qu’Hitler a tant aimée
C’est la valse des croix gammées
Car pour gagner quelques voix
Des nostalgiqu’s de Pétain
C’est les Juifs encore un’ fois
Que ces dangereux aryens
Brandiront comme un épouvantail
Dans tout leur sinistre éventail

REFRAIN
Attention mon ami je l’ai vue
Méfie-toi la bête est revenue
C’est une hydre aux discours enjôleurs
Qui forge un’ nouvelle race d’oppresseurs
Y a nos libertés sous sa botte
Ami ne lui ouvre pas ta porte

N’écoutez plus braves gens
Ce fléau du genre humain
L’aboiement écœurant
De cette bête à chagrin
Instillant par ses chants de sirènes
La xénophobie et la haine
Laissons le soin aux lessives
De laver plus blanc que blanc
Les couleurs enjolivent
L’univers si différent
Refusons d’entrer dans cette ronde
Qui promet le meilleur des mondes

REFRAIN
Attention mon ami je l’ai vue
Méfie-toi la bête est revenue
C’est une hydre aux discours enjôleurs
Dont les cent mille bouches crachent le malheur
Y a nos libertés sous sa botte
Ami ne lui ouvre pas ta porte
Car vois-tu petit je l’ai vue
La bête la bête est revenue

Vues : 87