rapporteuses.com

Rapporteuses

Valérie Bochnek et Jean-Louis Debré sur scène dans “Ces femmes qui ont réveillé la France” © StephaneKerrad KB Studios

Théâtre : Ces femmes qui ont réveillé la France, le spectacle d’utilité et de salut public

Au Théâtre de la Gaîté Montparnasse, ce spectacle plein d’humour interprété avec brio par Jean-Louis Debré et Valérie Bochenek, raconte les périples des femmes qui ont fait la République, et que parfois l’Histoire à mises volontairement de côté. A voir absolument, jusqu’au 19 mars.

Après avoir été magistrat, ancien ministre de l’Intérieur, président de l’Assemblée nationale et du Conseil constitutionnel, puis écrivain à succès, Jean-Louis Debré s’accorde une nouvelle vie en tant que jeune comédien et monte sur les planches pour la première fois avec sa complice Valérie Bochenek, pour nous raconter le calvaire des femmes qui ont fait la République.

De la politique spectacle, au spectacle tout court

Jean-Louis Debré sur scène dans “Ces femmes qui ont réveillé la France” © StephaneKerrad KB Studios

« La politique mène à tout à condition d’en sortir » ! Cet adage Jean-Louis Debré l’a faite sienne avec une joie non dissimulée un talent évident et un humour sans pareil. Ils forment avec Valérie Bochnek, dans une mise en scène de Olivier Macé, tels deux champions de tennis non pas combattant l’un contre l’autre mais complices sur la scène de la Gaîté Montparnasse. Avec maestria, ils nous font voyager dans le temps avec une joie et un bonheur immense à travers toutes les femmes qui traversent ce spectacle. Saviez-vous que la Marianne qui trône dans toutes nos mairies est la contraction de Marie et Anne les prénoms féminins les plus usités en France ? Quand il s’est agi de donner un nom à l’icône de la République, c’est la femme qui a été choisie avec pour prénom « Marianne ». Et oui les femmes sont importantes dans nos vies, et l’Histoire ne leur rend pas justice puisqu’elle a été écrite par des hommes pour des hommes. Valérie Bochenek et Jean-Louis Debré pendant 1h20 enchantent les spectateurs et nous rappellent ce que nous devons à ces femmes.

Valérie Bochnek et Jean-Louis Debré sur scène dans “Ces femmes qui ont réveillé la France” © StephaneKerrad KB Studios

Des pionnières

Tout au long du spectacle une vingtaine de portraits de femme, des pionnières et des premières parmi lesquels Olympe de Gouges qui a farouchement défendu l’égalité des sexes et a été jusqu’au bout de son combat en montant sur l’échafaud. Un cran que peu ont eu dans notre Histoire, et est restée l’égérie de la Révolution française. Que dire de Louise Michel, et de sa déportation en Nouvelle-Calédonie. Elle qui n’a cessé de combattre pour les droits fondamentaux de la liberté, et qui restera une fervente anarchiste. Simone Veil, qui a treize ans est déportée à Auschwitz et qui une fois libérée entame des études de droit et accède à la magistrature avant de devenir ministre de la santé puis présidente du Parlement Européen. Elle qui défendra avec ténacité et conviction l’IVG qui a rendu service à tellement de femmes. George Sand, l’amoureuse transie, la romancière de talent et la femme de caractère qui défendait le droit de s’amuser et de vivre sa vie au grand jour.

Marguerite Boucicaut de gardienne d’oies, et qui à force de ténacité et de travail arrive à créer avec son mari le plus grand magasin Le bon Marché qui a inspiré Zola pour son chef d’œuvre Au bonheur des dames. Pour les clients les plus fidèles le couple a créé l’hôtel Lutetia et une foultitude de petits détails qui feront sa gloire et sa renommée. Comme Le mois du blanc, les reprises, et les livraisons gratuites à domicile, et surtout un endroit où les maris pouvaient lire le journal et fumer un cigare pendant que les épouses faisaient leurs emplettes. Nous devons aussi à cette femme visionnaire l’hôpital Boucicaut qui encore aujourd’hui garde la trace de sa générosité avec sa chapelle et son jardin tous les deux conservés.

Et des premières

Valérie Bochnek et Jean-Louis Debré sur scène dans “Ces femmes qui ont réveillé la France” © StephaneKerrad KB Studios

Jean-Louis Debré et Valérie Bochenek traversent le temps et chacun à son tour décrit Marie Curie, Colette, Marguerite Yourcenar première femme à l’Académie française. Il y a aussi les oubliées, les méconnues, qui ont contribué à l’émancipation des femmes. Qui se souvient de Julie-Victoire Daubié, première bachelière ? Ou de Jeanne Chauvin première avocate ?  Madeleine Brès, première médecin ? Ou la duchesse d’Uzès, première à passer le permis de conduire ? Ces femmes-là ont repoussé tous les conservatismes, en bougeant les lignes, sans crainte d’aller à l’encontre du pouvoir masculin, son hégémonie, et surtout le défier. Elles ont su oser pour pouvoir s’offrir indépendance, liberté et égalité.

Avec humour et amour pour la République, ce duo nous enchante et nous rappelle ce que nous devons à ces femmes. Sur scène c’est toute cette histoire récente qui est relatée, et le public reçoit les paroles et les garde. Jean-Louis Debré et Valérie Bochenek ont fait un vrai travail de finesse, de partage, et de recherche. Ce spectacle est à conseiller aux personnes aimant l’Histoire de France, mais aussi aux écoles pour que les enfants et surtout les petites filles puissent se projeter.

Jean-Louis Debré et Valérie Bochnek en pleine séance de dédicace de leur livre  “Ces femmes qui ont réveillé la France” à la fin du spectacle © Jean-Ralph Adiba

Vues : 97