rapporteuses.com

Rapporteuses

Ivana Trump, ici à New York, le 22 octobre 2018 © ROY ROCHLIN VIA GETTY IMAGES

La mort accidentelle d’Ivana Trump, première épouse de Donald Trump

Ivana Trump, la première femme de l’ancien président américain Donald Trump et mère de trois de ses enfants, est décédée accidentellement à 73 ans, le jeudi 14 juillet. En octobre 2017, quelques mois après l’installation de son ex-mari à la Maison Blanche, elle avait publié Raising Trump.

C’est Donald Trump lui-même qui a annoncé la nouvelle sur son réseau social Truth Social : « Je suis très triste d’annoncer à tous ceux qui l’aimaient, et ils étaient nombreux, qu’Ivana Trump est morte chez elle à New York ». L’ancien locataire de la Maison Blanche a honoré la mémoire de l’ancienne skieuse de fond et mannequin d’origine tchèque, qui fut son épouse de 1977 à 1992. « Sa fierté et sa joie venaient de ses trois enfants, Donald Jr, Ivanka et Eric », a-t-il ajouté. Donald Trump et Ivana ont été mariés pendant 15 ans et étaient restés en bon termes en apparence, malgré un divorce douloureux, causé au début des années 1990 par la révélation de la liaison de Donald Trump avec Marla Maples. Réconciliés, elle l’avait soutenu de loin et voté pour lui. Ivana Trump était mariée à Alfred Winklmayr avant de rencontrer Donald Trump. Leur mariage a duré deux ans. Après son mariage avec Trump, Ivana Trump a épousé Riccardo Mazzucchelli en 1995 et divorcé en 1997. Elle a ensuite épousé Rossano Rubicondi en 2008. Un quatrième mariage qui a pris fin en 2009.

La police a écarté la thèse criminelle

Ivana Trump et Rossano Rubicondi en 2018 lors de leur participation à l’édition italienne de “Danse avec les stars” © SOPA Images/SIPA

Dans un communiqué transmis à l’Agence France-Presse, la police de New York qui s’est rendue à l’appartement d’Ivana Trump après un appel au numéro d’urgence 911 et l’avoir découverte « inconsciente » et ne présentant pas de signes vitaux, a déclaré que la mort ne semble pas être « d’origine criminelle ». D’après les derniers éléments de l’enquête, rapportés par Deadline hier: son corps aurait été retrouvé à côté d’une tasse de café renversée, selon les autorités. Le bureau du médecin légiste en chef de la ville de New York a conclu à une mort accidentelle suite à des blessures par impact contondant au torse causés par la chute dans l’escalier à son domicile. Rapporteuses a contacté une de ses amies à New York, l’artiste peintre le docteur Dana York très attristée par la nouvelle qui dans un premier temps avait des doutes quant à la thèse de l’accident : « Je l’ai connue à Saint-Tropez à la Soirée blanche de Barclay, c’était une femme pleine de vie et de gentillesse, une skieuse hors paire, une championne olympique, une mère et une grand-mère merveilleuse ». Elle ajoute : « je pense en ce moment  à ses trois enfants Donald Jr, Ivanka et Eric, ses 10 petits-enfants et son ex-mari l’ancien  président Donald Trump». Elle nous confie : “malgré tout ce qu’on a pu lire dans la presse, elle s’entendait bien avec l’ancien président. Ils étaient allés au restaurant après leur divorce. Quand je l’ai rencontrée à Saint-Tropez, il y avait Joan Collins l’actrice, et j’ai félicité Ivana pour son ancien mari. Elle était très aimée sur la Côte d’Azur en France et à Monaco , elle devait rejoindre Saint-Tropez deux heures avant sa mort.

Quelques heures auparavant, Ivana Trump avait dîné mercredi chez Altesi l’un de ses restaurants italiens préféré de New-York situé à quelques mètres de sa maison de l’Upper East Side au 10 East 64th Street à Manhattan. Selon Paola Alavian propriétaire du restaurant qui a déclaré au Sun US : « elle est apparue de bonne humeur, bien qu’un peu fatiguée et n’a commandé qu’une très petite quantité de nourriture ». La propriétaire très émue et en larmes d’ajouter : “Comme toujours, elle m’a demandé comment j’allais, elle nous soutenait toujours, et nous avons juste partagé une conversation extrêmement normale, le genre que j’ai eu comme à chaque fois.  Sa santé semblait normale, elle avait peut-être l’air un peu fatiguée, mais sinon, elle semblait aller bien.” Son ami Massimo Gargia a affirmé au magazine Gala : « Elle devait décoller pour venir me rejoindre à Saint-Tropez deux heures après sa mort. Elle avait été très déprimée par le Covid, qui la terrifiait, et par la disparition de son dernier mari, l’acteur Rossano Rubicondi, dont elle avait financé les frais de santé malgré leur divorce. Elle semblait remonter la pente. Je suis anéanti par cette perte. Elle avait passé des mois difficiles et avait eu un problème avec l’alcool, poursuit-il. « Sa chute dans ses escaliers est peut-être due à cela, mais on ne sait pas…»poursuit le jet-setteur italien. Et de poursuivre : « Elle était très proche de sa fille Ivanka, mais ses enfants avaient leur vie. C’était finalement quelqu’un de très seul ».

Raising Trump 

Ivana Trump entourée de ses trois enfants, Donald Jr, Ivanka et Eric ©

Après son divorce avec Ivana, Donald Trump a épousé l’actrice Marla Maples avec qui il a eu une fille, Tiffany, puis divorcé, et s’était marié en 2005 à Melania Trump, mère de Barron. Devenue une Jet-setteuse Ivana avait participé à des émissions de téléréalité britannique comme « Celebrity Big Brother » ou « Big Brother’s Little Brother », dans les années 2000.En octobre 2017, quelques mois après l’installation de Donald Trump à la Maison Blanche, Ivana décide de publier Raising Trump (« Elever les Trump », Gallery Books). Le livre qui ne sera pas traduit insiste sur “la maternité, la force et la résilience”, selon l’éditeur. On y apprend que l’ex-femme de Donald Trump s’est consacrée à ses enfants et a fait une grande partie de leur éducation jusqu’à son divorce d’avec “The Donald”, comme elle l’appelle, où l’ancienne skieuse a accepté de laisser son droit de garde à leur père. Elle décalera dans un communiqué leur avoir inculqué ce qu’elle croit être les leçons de vie les plus importantes : “la loyauté, l’honnêteté, l’intégrité et l’autonomie” tout en affirmant : “J’étais une mère dure et aimante qui leur a enseigné la valeur de l’argent, à ne pas mentir, tricher ou voler, le respect des autres.” Le livre retrace sa jeunesse tchécoslovaque et ses débuts dans le mannequinat, mais insiste surtout sur son second mariage avec Donald Trump avec lequel elle fut mariée de 1979 à 1992. Le couple aura trois enfants : Donald Jr, Ivanka et Eric. Une fois leur père élu président États-Unis, les trois héritiers Trump ont été propulsés sur le devant de la scène internationale, notamment en particulier Ivanka sa fille, très impliquée dans sa campagne, et Donald Jr qui a repris les rênes du groupe familial. L’ex-épouse du président élu Donald Trump lui a même suggéré de la nommer ambassadrice en République tchèque, son pays d’origine. « Je suis assez connue à travers le monde. Pas seulement en Amérique. J’ai écrit trois livres, et ils ont été traduits en 25 langues dans 40 pays. Je suis connue par le prénom Ivana. Je n’avais vraiment pas besoin du nom Trump », a-t-elle déclaré au «New York Post ». Pourtant pendant que les trois ainés soutenaient leur père lors de la convention du parti républicain Ivana Trump se trouvait en France à Saint-Tropez, plus habituée aux mondanités qu’aux événements politiques américains. Elle était dans le sud avec Rossano Rubicondi, son ex-mari italien de 23 ans son cadet.

De bonnes relations avec Donald, en apparence

Ivana et Donald Trump au Metropolitan Museum of Art à New York en 1985 © Tom Gates/Archive Photos/via GETTY IMAGES

Ivana Trump avait fini par passer l’éponge, et pardonné à l’ancien président leur divorce causé par sa relation avec Marla Maples : « Je m’entends bien avec tous mes ex-maris. Ce qui est passé est passé. Je n’ai jamais eu de problèmes avec mes ex-maris » déclarait-elle. A telle point que Donald Trump lui avait même prêté sa luxueuse demeure de Mar-a-Lago, en Floride, pour qu’Ivana y organise son mariage avec Rossano Rubicondi en avril 2008. Ils finiront par divorcer quelques mois plus tard : l’Italien ayant trompé son épouse avec une candidate qui participait à la même émission de téléréalité que lui. Ivana prenait la défense de Donald Trump dans les colonnes du «New York Post », face à ses adversaires pour l’investiture républicaine dont Marco Rubio « un garçon idiot » selon elle et aux candidats démocrates : « Sanders est un communiste. Je suis née dans un pays communiste, donc je sais quand j’en vois ou quand j’en entends un. Et Hillary ment beaucoup. Donald est très optimiste, et je pense qu’il fera un très bon président, et je ne dis pas ça parce que je suis son ex-femme ».  Elle affirmait que son ex-mari n’avait « rien à perdre » et que « S’il ne gagnait pas, il construirait un autre gratte-ciel ». Dans un autre entretien au «New York Post », elle réaffirmait son soutien à son ex-mari : « Je suis d’accord avec lui à propos de l’immigration. Je pense que les Mexicains et les gens qui immigrent sont très bien parce qu’ils travaillent et sont des gens corrects. Mais ils doivent venir ici légalement, parler au moins un peu anglais et payer des impôts. […] Je ne suis pas d’accord avec le fait que, lorsqu’une jeune de 18 ans passe la frontière enceinte et qu’elle accouche, l’enfant soit automatiquement américain… Qui paie pour la nourriture et l’hospitalité ? Nous, les Américains ». Toujours solidaire de Donald Trump elle évitera d’aborder les 12 femmes qui accusaient l’ancien locataire de la Maison Blanche d’agression sexuelle.

Le «Daily Beast », était venu lui rappeler qu’elle avait elle-même accusé Donald Trump de viol, citant un livre écrit en 1993, où elle relate qu’ivre de rage après une opération de chirurgie esthétique ratée par son chirurgien, son ex-mari lui aurait arraché des poignées de cheveux avant de lui imposer un rapport sexuel. Elle avait finalement « adouci » ses propos, relatant dans une déposition faite auprès des avocats de Donald Trump s’être sentie seulement « abusée ». Avec Melania Trump les relations aussi semblaient glaciales. En effet Ivana avait déclaré à ABC qu’étant la première épouse de Trump elle était la First Lady, ce qui n’avait pas été du goût de l’actuelle madame Trump. Profitant d’une apparition sur la chaîne de télé irlandaise RTE One elle avait affirmé : « J’ai dit que j’étais la “First Trump Lady”. Et la First Lady a pété un câble. Je ne sais pas pourquoi. Je ne sais pas comment ça s’est déclenché. Je n’en ai aucune idée, mais je suis assurément “First Trump Lady ». Toujours à la télé irlandaise l’ancienne skieuse ajoutait : « J’ai été mariée à Donald, j’ai eu trois enfants avec lui et je ne sais pas pourquoi elle m’en veut pour çaMais on s’en fiche ».

Aux dernières nouvelles Ivana Trump et Donald Trump étaient en bons termes ces dernières années, se parlant apparemment  jusqu’à une fois par semaine, car elle le soutenait politiquement et encourageait son utilisation de Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vues : 101