rapporteuses.com

Rapporteuses

Les manifestants parisiens le 1er mai 2022. (AURORE THIBAULT / HANS LUCAS / AFP)

Manifestations du 1er mai : quelles libertés pour guider le peuple ?

On pensait nos libertés acquises alors qu’elles ont basculé, dans un premier temps suite aux attentats, ensuite avec le pass sanitaire, pour finir avec la montée du vote pour l’extrême droite qui n’est pas la meilleure garantie de nos libertés publiques et individuelles.

Dans son célèbre tableau Delacroix avait décidé de peindre pour la Patrie et avait fait le choix de montrer que ceux qui faisaient la révolution étaient aussi bien des ouvriers, des étudiants, dans les faits les républicains et les bonapartistes de l’époque. Il souligne aussi l’absence des bourgeois, qui ne participent pas au combat, alors que c’est eux qui seront au pouvoir après cette révolution.

Un 1er mai sous haute tension

Manifestation 1er Mai 2022 à Orléans © GP 

Emmanuel Macron réélu pour un mandat de cinq ans, aura à relever les défis qui iront de la gestion de la suite de la pandémie, au réchauffement climatique, en passant par l’écologie, sans compter la crise économique à venir. Tandis que d’autres appellent à une 6ème République et sont prêts pour la Révolution. Chaque 1er mai, des milliers de personnes descendent dans la rue pour défendre les droits des travailleuses et des travailleurs en France. A l’occasion de la Fête du travail et de la journée internationale des travailleurs, plusieurs syndicats appellent à manifester. Chaque 1er mai les manifestations dégénèrent, mais cette année l’atmosphère était particulièrement tendue. Selon l’AFP « plusieurs dizaines de milliers de personnes défilaient dimanche partout en France à l’occasion du 1er mai, dans un contexte très politique après la présidentielle, dans des cortèges parfois émaillés d’accrochages et de dégradations, en particulier à Paris. 8 policiers et gendarmes ont été blessés et 50 personnes sont en garde à vue ».

Un 8 mai sur fond de guerre en Ukraine

Emmanuel Macron devant la tombe du Soldat inconnu le 8 mai 2018 © FRANCOIS GUILLOT / AFP / POOL

Dimanche prochain auront lieu aussi les commémorations du 8 mai, référence au 8 mai 1945, qui marque la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, alors qu’une autre guerre se joue en ce moment même sur le continent. En 2021 crise sanitaire oblige, la cérémonie avait eu lieu en comité restreint et sans public. Cette année , en plus des répercussions directes pour les Ukrainiens obligés de fuir leur pays, la guerre va ralentir la reprise économique planétaire, déjà fortement chahutée par la pandémie de Covid-19, et pourrait coûter un point en un an à la croissance mondiale et gonfler l’inflation de 2,5 points de plus, selon un rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) publié récemment. Emmanuel Macron a déclaré lors de son déplacement sur un marché de Cergy dans le Val-d’Oise, qu’il nommerait « quelqu’un qui est attaché à la question sociale, à la question environnementale et à la question productive ». Un choix crucial quand on sait que les choix à faire devant la crise économique à venir sont d’une importance majeure et vont engager l’avenir de la planète et ce que nous laisserons à nos enfants. Nos enfants de plus en plus sous l’emprise des réseaux sociaux, quand on sait qu’Elon Musk, rachèterait Twitter avant tout pour défendre la liberté d’expression, qui serait, d’après lui, entravée sur le réseau social. Avec Elon Musk qu’adviendra-t-il de nos libertés numériques, le droit à l’oubli, la liberté de la presse, quand on sait que le rachat de Twitter a été accueilli avec euphorie au Brésil par les partisans du président d’extrême droite Jair Bolsonaro, ainsi que les conservateurs américains qui ont vu leur compte grimper en flèche.

Vues : 13