rapporteuses.com

Rapporteuses

Bob Marley en concert le 27 novembre 1979 © Michael Ochs 

Un biopic sur la légende du reggae Bob Marley est en préparation chez la Paramount

Décédé le 11 mai 1981 à Miami à l’âge de 36 ans d’un cancer généralisé, Bob Marley  aurait eu 77 ans. Le film sur sa vie en préparation chez la Paramount, sortira le 12 janvier 2024, avec Kingsley Ben-Adi, et réalisé par Reinaldo Marcus Green.

Le bruit courrait depuis longtemps, un film sur la vie de Bob Marley est actuellement en préparation chez la Paramount. Plusieurs réalisateurs avaient essayé de raconter la vie de la légende du reggae, et pas des moindres comme le réalisateur Martin Scorsese en 2008, mais le projet n’avait finalement pas abouti. En 2012 sortait le documentaire de Kevin MacDonald : Marley, qui est tout simplement excellent, on attend donc de voir ce que va donner ce biopic tant attendu, aussi bien côté vie privée qu’artistique, car rappelons-le, depuis le 29 novembre 2018 le reggae est entré sur la liste du Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

Pas de titre pour l’instant

Kingsley Ben-Adi et Bob Marley © Instagram/ SANTABANTA 

C’est le site Deadline, qui a révélé que l’acteur Kingsley Ben-Adir incarnera l’interprète de No Woman No Cry, et Is This Love. Ben-Adir a déjà joué Malcom X dans One Night In Miami de Regina King en 2020, Barack Obama dans The Comey Rule et plus récemment dans la série Marvel Secret Invasion. Le réalisateur Reinaldo Marcus Green s’est vu, lui, confier les rênes de ce long métrage. Nominé aux Oscars pour La méthode Williams, dans la catégorie Meilleur film, c’est celui du Meilleur acteur qui sera remis à Will Smith, dans les conditions que nous connaissons déjà. Reinaldo Marcus Green a également réalisé une minisérie haletante signée David Simon The Wire, adaptée d’une enquête approfondie sur des policiers corrompus de Baltimore. Pour l’heure on ne connaît ni le titre ni l’intrigue de ce biopic. Ce que l’on sait, c’est que le projet esquissé en 2018, a bénéficié du soutien de trois des enfants de Bob Marley, Ziggy, Rita et Cedella qui sont à la production.

Un pape du reggae messager de la paix

Bob Marley entouré de Michael Manley et Edward Seaga au Love Peace Concert en 1978 © Ebet Roberts 

Le réalisateur a confié lors d’une interview à propos du biopic : “Le public veut connaître le vrai Bob, l’homme mais aussi la légende, et j’ai confiance en ce film pour amener des réponses sur son parcours et sa musique”. Nous pouvons supposer que le film reviendra sur les origines de Bob Marley, né Robert Nesta Marley,  fils d’une mère noire jamaïcaine et d’un père blanc, capitaine de la Royal Navy. Un métissage qu’il a revendiqué dans ses chansons, en condamnant l’oppression et prônant les discours de tolérance. On sait aussi que Bob Marley collectionnait les femmes, et qu’il avait eu des aventures avec Miss Monde 1976, la fille d’Omar Bongo et même Anna Wintour.  Il avait reconnu onze enfants de sept relations, dont les cinq de sa femme Rita, bien que deux d’entre eux ne soient pas les siens. Il n’avait pas reconnu sa première fille Imani Carole, née le 22 mai 1963 d’une relation avec l’actrice anglaise Cheryl Murray, mais a adopté Sharon Marley après son mariage avec Rita en 1966. En messager de la paix qu’il était, il avait réussi faire monter sur scène pendant le “One Love Peace Concert” le 22 avril 1978, les deux leaders politiques rivaux d’une Jamaïque violemment déchirée, Michael Manley et Edward Seaga en joignant leurs mains. Les plus grands chanteurs et groupes de reggae étaient présents à cet événement parmi lesquels Culture, Dennis Brown, et Peter Tosh pour ne citer qu’eux. En 1976, relaté dans un documentaire Netflix Who Shot the Sheriff ?, Bob Marley fut victime d’une spectaculaire tentative d’assassinat. Il avait été touché au bras, et son épouse Rita, à la tête. Son manager a eu le corps criblé de balles, et par miracle, personne ne succombera de ces graves blessures. C’est finalement le cancer qui finira par emporter le pape du reggae le 11 mai 1981.

Vues : 13